Fractured esquisse un système politique au coeur du gameplay

Dans le MMORPG Fractured, les joueurs bâtissent des villes, les protègent et en assurent la gestion en tant que gouverneur de cité libre -- ou comme chef de guilde, dans une cité de guilde.

On l'a noté, Fractured fait actuellement l'objet d'une campagne de financement participatif sur Kickstarter : le MMORPG du studio Dynamight espère lever 100 000€ auprès des joueurs et a encore 54 heures pour récolter les quelque 5000€ qui manquent encore pour atteindre l'objectif. Pour encourager les hésitants, le développeur enchaine les présentations des différents pans du gameplay de Fractured et s'intéresse aujourd'hui longuement au système politique du MMO.
Et le gameplay politique est doublement important dans Fractured dans la mesure où, d'abord, il s'intègre pleinement dans les mécaniques de jeu (lié aux guildes, notamment) et ensuite parce que le jeu n'entend pas se focaliser uniquement sur le combat -- le combat est évidemment présent mais n'est qu'une option parmi d'autres pour progresser.

Dans Fractured, le système politique repose notamment sur les villes de l'univers de jeu. Concrètement, l'univers de MMO intègre notamment des « zones urbaines » : des zones accueillant autrefois des cités, aujourd'hui en ruines et peuplées de monstres. Les joueurs pourront tenter de pacifier ces contrées et d'y reconstruire et d'entretenir des villes -- l'artisanat de Fractured intègre la construction de bâtiments, pour peu qu'on ait les compétences et les ressources nécessaires. Au gré des constructions, ces zones urbaines prendront d'abord la forme de simples hameaux, puis de cités qui pourront devenir de vastes mégalopoles au fil du temps et de l'investissement des joueurs -- et inversement, une ville délaissée, voire abandonnée par ses habitants se dégrade progressivement jusqu'à retomber en ruine et être reconquise par les monstres.

Fractured esquisse un système politique au coeur du gameplay
Fondations

Pour assurer sa prospérité (déterminé par un niveau de « prestige »), une ville devra donc développer ses activités et c'est notamment le rôle du gouverneur en charge de la gestion de la cité. Et ce gouverneur dispose de nombreux pouvoirs : il définit l'urbanisme de la ville (le positionnement des routes ou des défenses, etc.), choisit l'affectation des bâtiments (des habitations de joueurs ou des échoppes de PNJ par exemple), il contrôle les milices de la ville et leurs patrouilles (qui assure la défense locale), fixe les prix d'acquisition des terrains, accueille ou bannit les citoyens de sa ville, en fixe les taxes et gère ses coffres...
Si d'autres MMO ont déjà eu ce type d'ambitions (avec plus ou moins de succès), Fractured intègre astucieusement ce système de gestion de ville à celui des guildes : en d'autres termes, une guilde peut revendiquer une ville et le chef de guilde en assure la gestion -- il gère à la fois sa guilde et sa ville, tant qu'il n'abandonne pas ses mandats. Mais parallèlement, les joueurs n'évoluant pas dans une guilde peuvent aussi revendiquer des pouvoirs politiques, dans les villes libres (non associées à une guilde) en ayant recours à une élection : toutes les trois semaines environ, les villes libres procéderont à des élections. Les joueurs éligibles (ayant le niveau nécessaire en fonction du prestige de la ville) pourront se porter candidat et faire campagne, avant que les citoyens du lieu ne votent. Le plus populaire (celui ayant eu le plus de votes) sera nommé gouverneur pour 21 jours avant de remettre son mandat en jeu.
Et chacun appréciera ou non la démarche, mais la campagne KickStarter du jeu intègre un pack « gouverneur » (proposé à 450€) permettant de débuter le jeu derechef à la tête d'une cité, en tant que gouverneur, mais évidemment sans garantie de s'y maintenir en cas de mauvaise gestion.

On comprend quoi qu'il en soit que le rôle de gouverneur octroie des avantages significatifs, mais implique aussi de grandes responsabilités, dans la mesure où l'entretien d'une cité représente manifestement un cout significatif (dans Fractured, les ressources de constructions et réparation doivent être acheminées manuellement, dans des chariots à escorter). On imagine néanmoins que les cités pourraient être l'épicentre d'un gameplay riche dans le MMO.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Fractured ?

6 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 0 critique)
6,2 / 10 - Prometteur