Survivre dans l'univers de Rend

Le gameplay de Rend repose sur l'affrontement de trois factions dans le cadre de longues campagnes. Mais la survie est aussi une composante déterminante du gameplay, à un niveau individuel et collectif.

On l'a noté, Rend s'apprête à intensifier ses tests (et à accueillir davantage de testeurs) et le développeur en profite pour esquisser les enjeux du « gameplay de survie » du titre. On le sait, le coeur de Rend repose sur l'affrontement de trois factions dans le cadre de campagnes de longue haleine - il faudra explorer l'univers de jeu pour récolter des ressources, ériger et renforcer la base de sa faction, avant que les affrontements ne débute réellement.
Mais lorsque le joueur débarque dans l'univers de jeu pour la première fois, à proximité de la base de sa faction, il est rapidement confronté à l'hostilité de l'univers de jeu -- obligeant à se nourrir et s'hydrater, ou encore à se protéger des intempéries et du climat, mais toujours dans l'optique de servir le gameplay. C'est ce qu'on retient des propos du développeur.

Survivre dans l'univers de Rend
Marais

Par exemple, le joueur devra prête attention à sa santé et son endurance. Classiquement, la santé détermine le niveau de dégât que le personnage peut encaisser et le temps qu'il pourra survivre sans eau ni nourriture, et l'endurance fixe sa capacité à sprinter (toujours utile pour échapper à un combat). Le joueur peut améliorer sa santé et son endurance grâce à l'équipement (des armures pour se protéger) ou à l'aide de potions, bandages et autres toniques fabriqués par des artisans. A contrario, elles seront mises à mal les blessures et la maladie (certains environnements sont toxiques).
L'énergie et l'hydratation, qui dépendent respectivement de la capacité du personnage à se nourrir et à boire, sont tout aussi déterminantes -- chaque classe dispose de capacités spéciales liées à l'énergie et à l'hybridation. En explorant l'univers, on trouvera des ressources alimentaires brutes (crues), mais qui pourrissent dans le temps, peuvent être plus ou moins nourrissantes ou au contraire rendre malade. Rapidement, il faudra apprendre à cuisiner pour augmenter ses chances de survie (manger une nourriture saine et plus nourrissante), voire débloquer des bonus. On trouve également des sources d'eau plus ou moins claires qu'il faudra apprendre à reconnaitre, mais aussi apprendre à fabriquer de quoi stocker l'eau (d'abord des gourdes qui fuient et se dégradent, puis un équipement de plus en plus efficace).
Les joueurs devront aussi prendre en compte leur environnement et la température. Le cycle jour / nuit dans Rend n'est pas que cosmétique : la température ambiante dépend du soleil et de la région (certaines sont étouffantes, d'autres glaciales). Lorsqu'il fait froid, le personnage brule davantage d'énergie (l'obligeant à manger plus), quand il fait chaud, il faudra prendre garde à son hydratation. Idem quand le personnage développe de maladies -- par exemple après avoir bu de l'eau croupie ou au contact de créatures toxiques, la fièvre augmente la température corporelle du personnage et donc ses besoins en eau. Certaines zones (attractives pour leurs ressources rares) peuvent avoir un environnement très hostile et n'offrir que très peu de nourriture et d'eau, voire un environnement si mortifère qu'un explorateur mal préparé peut y mourir en quelques minutes...

Selon le développeur, les chances de survie dépendent donc largement de la bonne préparation du joueur, mais aussi et surtout de la capacité des membres d'une faction à coopérer ensemble. Au sein des bases, les bons cuisiniers pourront préparer les ressources nécessaires à de longues expéditions par exemple, mais l'information sera tout aussi déterminante pour une faction, quand les uns signalent les sources ou les zones riches en nourriture, mais aussi les pièges ou les zones les plus dangereuses.

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Rend ?

4 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (7 évaluations | 0 critique)
5,2 / 10 - Moyen

1 jolien y joue, 1 y a joué.