7,74/10
3517 évaluations

Critiques de Dofus

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

117 personnes ont trouvé cette critique utile.
Bonjour. Après 9 ans passés sur DOFUS, je vais émettre une critique sur ce jeu. Le jeu en lui même est très bien pensé et suivi par les développeurs. Dofus est frais, amusant, complet et surtout il est "tactique", comparé à la plupart des autres MMORPG ou il suffit de cliquer le plus rapidement possible sur les sorts pour être un champion. Aux débuts du jeu (2004) , l'expérience était très satisfaisante, d'ailleurs Ankama a récolté diverses récompenses à l'époque au niveau ...
Publiée le 13 août 2013 par Zenzopak.
15 personnes ont trouvé cette critique utile.
Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable. DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion. Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrem...
Publiée le 13 juin 2014 par skakuu.
  • Afficher les critiques précédentes
  • 13 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    15 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Par skakuu
    Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable.

    DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes.
    Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion.
    Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrement, moi, ça me répugne. Sûrement parce qu'en début de jeu, chacun jouait paisiblement avec un seul compte, voire deux au grand maximum, et cela multipliait les rencontres de personnes différentes.

    Si Ankama tourne à l'heure d'aujourd'hui, ce n'est plus que grâce à une poignée de joueurs qui achètent de l'argent IG avec de l'argent IRL, car oui, cela est possible dans Dofus.
    Ah, et pendant que j'y suis, parlons des métiers de récolte. Tu ne peux faire un seul pas sans être harcelé par des bots programmés à récolter toute la journée pour une personne qui se fait du blé (LOOOOOOOOOL) et ne prend même pas la peine d'être devant son écran.

    Je ne souhaite vraiment pas être méchant envers la société Ankama, car j'ai passé de merveilleux moments sur Dofus, mais ce n'est plus le cas maintenant.
    Il suffit d'être réaliste pour comprendre que cet ancien trésor vidéoludique n'est maintenant plus qu'un gouffre à fric (pour ceux qui ont envie de se stuff mieux que les autres à la vitesse de la carte bancaire) , à temps (pour les autres) et qu'il n'en ressort presque plus aucun amusement.
    Génial d'aller faire un donjon... Tout seul... Avec 8 comptes. Remarque, si je m'abonne avec 8 comptes sur un MMORPG c'est pour faire du soloplay (c'est du sarcasme, et je n'ai pas 8 comptes).
    Sérieux, si vous voulez faire ça, achetez un Final Fantasy tactics, un Tactics ogres ou un autre jeu de stratégie solo. Ça coûtera moins cher, et ça sera tout aussi intéressant.

    Bien à vous,

    Kai
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 mars 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Koktail
    Dofus est un des MMORPG les plus addictifs que je connaisse. Jouant à celui-ci depuis mon adolescence alors que je suis désormais une adulte, je pense qu'il est difficile de se lasser et de se passer de celui-ci. Des heures, des jours, des mois à jouer. Les occupations coulent à flot pour les joueurs qui s'intéressent aux plus grosses facettes proposées par Ankama.

    Les donjons, le PvE, sont un des points les plus importants de ce jeu. Peut-être même trop car au fur et à mesure, les zones fournissant des points d'expériences à volonté pour tous les débutants (Niveau 50) abonnés se sont multipliés, et notamment sur l'Île de Frigost. Si vous voulez ne pas connaître votre personnage, ni le reste du jeu et simplement passer votre tour c'est ce qu'il faut faire, puisque le recrutement qui est fait par les joueurs gérant les monstres, est ouvert aux gens entièrement sagesse.

    On remarque également sur le reste de Frigost, pour les gens plus évolués au niveau de leurs équipements et de leur... niveau, que des états de plus en plus difficiles à désactiver sont mis en place. Le boss ultime de cette dernière partie de l'île, le Comte Harebourg, doit même vous faire sortir vos cours de maths puisqu'il nécessite une excellente connaissance de votre rapporteur, et du chiffre PI. Certes, c'est valorisant d'avoir de la difficulté dans le jeu, mais il ne faudrait pas non plus en faire trop.

    Les monstres ont subi depuis quelques temps déjà certaines modifications : hausse ou baisse de leurs points de vie, hausse des dommages, etc. Certes, ça change. Certes, ça rajoute de la difficulté. Mais à quoi bon en rajouter si les personnages n'évoluent pas avec ? Certaines classes attendent donc de subir des modifications entières de leur panel de sorts depuis plusieurs années, tandis que d'autres ont à disposition des MAJ régulières et non-attendues qui passent leur utilité d'un statut normal à un statut anormalement puissant vis-à-vis d'autres classes.

    Ankama s'amuse alors à développer des tactiques plus farfelues à toutes les MAJ, tandis que les gens ont du mal à suivre au niveau de la puissance ou de l'utilité de leur personnage. Un équilibre serait alors requis pour profiter pleinement des zones du jeu, afin que les niveaux demandés par Ankama lors de leur test en "panoplie de classe" (humhum) ne soient pas largement inférieur au niveau requis pour les vrais joueurs comme il a été possible de le voir à la sortie de la MAJ "Kanigroula".

    Concernant l'aspect PvE du jeu, je dirais qu'il a également été longtemps un des principaux facteurs de l'économie Dofusienne jusqu'à la mise en place de succès mais aussi de l'obligation de faire du PvP (même si vous n'aimez pas ça, oui oui) afin de confectionner vos équipements.
    Ressources rares à gogo, difficulté moyennement élevée afin d'obtenir les ressources des Boss de donjons, Galets obtenus qu'en pratiquant le PvP ou une activité répétitive à souhait pendant plusieurs jours d'affilés, tout ceci a complétement réduit à néant l'économie des monocomptes qui arrivaient à évoluer avant l'arrivée des Galets dans les crafts. Maintenant accrochez-vous si vous souhaitez obtenir des kamas : ce n'est qu'avec des métiers ou l'élevage. (Ou le PVP)

    Là encore, les multi-comptes sont largement avantagés pour l'obtention des ressources des boss et détiennent alors un monopole énorme (pire que les États-Unis ou la Chine face au reste du monde) sur l'économie d'un serveur avec les Bots. Aaaah!, les bots. Quand on sait que c'est les joueurs (surtout les plus jeunes) qui les font se multiplier de plus en plus sur notre joli MMORPG, on se rend compte que la mentalité a fichtrement mal évolué.

    Certains diront que les modérateurs sont là pour s'en occuper, pour ma part je dirais que les modérateurs, bien qu'étant bénévoles -et ça c'est déjà énorme-, sont rares en jeu. On peut alors les contacter pour certains par la messagerie électronique en jeu, et pour d'autres... au bout de 5 mois les messages ne seront toujours pas ouverts. Toutefois on les voit plus souvent éliminer les Bots Métiers, que les bots qui vadrouillent dans les zones abonnés et vous empêchent de trouver des Avis de Recherche ou tout simplement de changer de carte, même avec une bonne connexion.

    Nous arrivons donc à la partie des quêtes et du RolePlay (OUF ! ). Le roleplay était très présent en jeu à sa création, et se raréfie au fil du temps et de l'avancée de la communauté kikoololesque sur le jeu (Nous sommes envahis, snif). Rares sont ceux qui auront la possibilité de croiser des rolistes dans des guildes ou des alliances qui y sont consacrées. Les joueurs qui s'en rapprochent le plus sont appelés "Mercenaires" et vous permettent de passer des donjons moyennant une grosse bourse de Kamas (très grosse même pour la difficulté minime de certains donjons).

    Les quêtes sont devenues de moins en moins intéressantes pour la plupart. Répétitions magistrales d'actes basiques : taper du monstre, droper, rendre à un PNJ, retaper du monstre, droper, rendre à un autre PNJ. Ou encore courir, parler à un PNJ, courir, parler à un autre PNJ, etc. C'est sans fin, et je comprend pourquoi certains ne trouvent aucun plaisir à les taper. Pour ma part, je suis SM et mono-compte, donc ça reste une bonne solution pour gratter quelques points d'expériences supplémentaires ainsi que quelques kamas.

    Un point me chagrine néanmoins : la présence systématique, dans les nouvelles séries de quêtes, des sous-entendus pornographiques. On ne peut que citer la magnifique suite dans les quêtes de Frigost par exemple : Justin Dwa au Fion du Trou. Certes, ça serait marrant si ce n'était pas systématique, mais ça passe dans le banal, le courant, et on en vient à ne plus faire attention ou à ne plus lire ce genre de choses. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde, puisque le jeu, par sa facilité d'accès à ce genre de chose, peut choquer des enfants assez jeune ayant encore une âme pure et innocente. (Du moins, j'espère que ça existe toujours à notre époque)

    Pour la suite, je vais faire plus vague car je ne connais pas réellement la branche du PvP et du PvPm. Le kolizéum, une sorte d'arène virtuelle créée pour faire des combats en 3V3 pourrait être un des moyens pour un monocompte de s'amuser réellement à ce niveau là, mais plusieurs points clochent : Un équilibrage mal fait où des bas niveaux (120-130) avec une côte plutôt élevée peuvent se retrouver contre des 190-200 optimisés à souhait avec des EXO, des DOFUS, etc. Et bien entendu, des rageux. On y voit de nombreuses insultes sur sa manière de jouer son personnage, sa manière de l'équiper. L'atypique est pointé du doigt et est énormément critiqué par vos collègues de combat si vous choisissez les formations de groupe aléatoires. (Un soigneur qui soigne pas ? Au bûcher ! )

    Ankama a également implanté depuis l'an dernier un système de PvP qui change de l'ordinaire : les guerres d'alliance que vous pouvez pratiquer avec des guildes qui s'allient entre elles, contre les autres.

    Les points positifs restent le fait que des guildes qui ne pouvaient poser de percepteurs par peur de se les faire détruire dans la nuit peuvent s'allier avec des guildes qui pourront les soutenir sur ce côté là. On y remarque généralement une entraide plus importante qu'ailleurs, dans les alliances qui sont BIEN gérées. Dans les autres... Je nommerais pas ça des alliances mais des nids où pullulent joyeusement kikoolol, rageux, hackeurs et arnaqueurs.

    Les points négatifs sont plus minimes que sur les autres facettes du jeu. Outre la formation d'alliances "élitistes" et d'alliances "poubelles" qui restent assez embêtant pour les bons joueurs qui s'entendent bien avec une guilde mais qui souhaitent pouvoir faire des combats victorieux dans cette branche, on voit également un grand fossé entre les grosses alliances et les petites alliances. En effet, les plus imposantes bénéficieront de zones d'XP et de drop supplémentaires, de zaap et de ressources pour les métiers également, tandis que les plus petites auront simplement un bonus d'XP ou de Drop dans des zones bas-niveaux.

    Bien qu'Ankama tente depuis quelques MAJ de réduire ces injustices, la guerre d'alliances se répercute aussi sur les Métiers. Si vous n'êtes pas dans une certaine alliance alliée à celle de l'artisan, celui-ci peut décider de vous faire payer le double voir le triple de son tarif habituel. Simplement parce qu'on est "des vilains méchants pas beaux d'une alliance "ennemie" à la sienne". Préparez-vous donc psychologiquement à payer très cher parfois si vous choisissez d'être dans une alliance qui pratique ce genre de PvP.

    Pour conclure, je dirais simplement que DOFUS est un MMORPG qui a beaucoup de potentiel en lui, et qui reste très "stable" au niveau de sa population. Toutefois, les nouvelles techniques de marketing attirent des joueurs de plus en plus jeunes, et de plus en plus irrespectueux avec les autres. La mentalité est passée d'un petit paradis d'entraide et de bonne humeur à un enfer où tout le monde se haït, où le troll est roi et où les insultes font les discours les plus respectés par la communauté.
    L'orientation d'Ankama vers les offres commerciales, notamment ces temps-ci, peut donner aux joueurs (anciens majoritairement) d'être uniquement des vaches à lait que personne n'écoute. On voit bien qu'ils tentent toutefois d'améliorer (enfin... peut-être pas) les choses en créant comme il y a moins d'une semaine une "journée des anciens" où ils ont invité une dizaine de gens lambdas à venir dans leurs locaux alors que certains ne jouent même plus.

    On remarque que les Ogrines sont nécessaires pour rendre "beau" son personnage avec des équipements, ou pour modifier des choses comme le sexe, le pseudo ou les couleurs. On peut également s'en servir pour payer son abonnement (enfin un point positif pour ces choses ! ). La plus grosse connerie d'Ankama restera toujours la migration qui a permis à tous les hackeurs et arnaqueurs de changer de serveurs tous les mois après avoir bien niqué tout le monde (Excusez moi mon vocabulaire, mais c'est la réalité).

    Je conseille vivement ce jeu à des gens :
    * Qui ont du sang-froid et pas qu'un peu.
    * Qui apprécient un univers féérique et enfantin par ses décors toujours plus grandioses au fil du temps (Faut bien le dire, la 1. XX c'était largement moins bien que maintenant au niveau des graphiques).
    * Qui ont bien sur une motivation en acier pour évoluer parmi cette communauté qui rabaisse fortement le niveau de ce jeu.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 mars 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    4 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Perçu aujourd'hui comme un jeu de « bas âge » , DOFUS est en réalité une parfaite réussite.

    A la fois complet et simple, le jeu nous propose d'évoluer dans un univers gigantesque et interminable. Quêtes, donjons, monstres et décors, tout invite à s'amuser dans Dofus. Des personnages variés invitent dès le début à jouer. Une possibilité de personnalisation agréable.

    Même si pour beaucoup ce jeu passe pour une partie de rigolade, en creusant un peu on se rend vite compte que Ankama s'est créé grâce à ce produit une vraie communauté d'abonnés passionnés par cet univers : une histoire badass, deux factions qui castagnent, conquêtes, guildes, tournois, commerce et bourses. Dofus plait au joueur. S'invitant même en librairie par des séries de magazines et mangas Ankama frappe fort et s'impose.

    Malgré un coté peut-être trop « animé coloré » pour certains, on peut franchement l'avouer, Dofus envoi. Qualité, quantité, sur cette plateforme tout est au rendez-vous. Avec tous ça pourquoi ne pas s'y aventurer ? A tester.
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 févr. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par warkonoft
    DOFUS et je le dis franchement (c'est un jeu qui était très bien parti) , après quelque temps ils ont changé les classes et cela n'a pas plu à beaucoup d'entre nous. Mais en réalité, c'était plutôt bien pensé.

    Mais voila comme tout bon jeu, il y a une fin et le problème est arrivé. Depuis que les "petits" sont arrivés sur ce jeu, ils l'ont complètement changé et en mal ! Dofus est devenue une machine à fric pour des petits de 10 ans qui se prennent pour des THL car ils ont dépensé 20$ voire moins.

    Si tu joues à ce jeu, tu as du remarquer comment tout le monde t'insulte pour rien et quand tu est au HL, on te demande des kamas. Et si tu ne joues pas mais tu veux y jouer passe ton chemin.

    Avant la communauté de Dofus était parfaite (personnes marrantes / tu obtenais ce que tu voulais au bout de quelque temps / et quand tu exploites un filon, des joueur te disent bonjour). Alors que maintenant, si tu exploites une mine, des joueurs vont t'agresser pour l'avoir à eux tout seul. Et il y a toujours quelqu'un pour mettre ses prix à un kaam de moins pour vendre le premier.

    Conclusion :

    Dofus est encore un bon jeu fun avec ses pote mais la communauté est trop mauvaise car la plupart vont t'arnaquer / t'insulter / se prendre pour des forts. Si tu veux y arriver dans ce jeu, prépare des phrases de réplique et beaucoup d'argent car les prix sont très variables.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par DenoKaZ
    DOFUS, un MMORPG atypique, avec un univers que j'aime qualifier "d’enfantin", nous nous trouvons dans un univers fantastique, ne l'oublions pas.

    Des graphismes très loin du très célèbre WoW, ou encore du plus petit Flyff (Un jeu que je conseille vivement en passant) , et pour cause, DOFUS nous octroie des graphismes en 2D avec une certaine impression de profondeur, du 3D plat ? Je ne saurais l'exprimer autrement. Mais ces graphismes font son charme et le font sortir du lot.

    Le principe du jeu est simple, les quêtes sont diverses et variées, tout en cachant systématiquement des clins d’œils et des éléments hors du jeu très intéressants pour les curieux et ceux se donnant la peine de voir un peu plus loin que ce qu'on peut leur donner.

    En effet le RP est présent, malgré les dires de beaucoup de joueur, le RP est présent si le joueur a la volonté de s'y "mettre", comme par exemple, au sein d'une guilde, ou depuis peu de temps, une alliance. Les quêtes en sont aussi un élément majeur.

    Ankama, l'éditeur de DOFUS maintient le jeu dans le cap, peut-être en voulant esquiver trop tôt l'iceberg qui se dresse sur leur route, je m'explique.

    La communauté, je ne vais pas le cacher a très clairement pris un coup de jeune, on peut désormais voir des enfants du cercle d'âge de 10/12 ans jouer à DOFUS de façon "intensive", en gardant en vue, une seule chose, les fameux niveaux, ou le Saint-Graal ultime, le niveau 200 tant convoité (Pourquoi, je ne sais pas, question d'orgueil et de fierté sans doute). Je ne "crache" en aucun cas sur les joueurs d'une tranche d'âge plutôt jeune, l'ayant moi-même été.

    Donc, Ankama voit venir l'Iceberg au loin, les joueurs, pris d'une poussée d'hormone dans l'air du "kikoolol" veulent tout avoir plus vite, plus facilement. On touche donc à des points sensibles, les aménagements divers et variés d'Ankama.
    Les bonus d'XP pour des personnages (x2/x3/x4) , quoi que utiles pour se tente à de nouvelles classes, un point positif Ankama. Les donjons modulables, une vrai moquerie envers les anciens joueurs. Les Ogrines, dont l'importance dans le jeu est totalement incompréhensible.

    Et si cet Iceberg n'était qu'un ilot de billets de banque qu'on nous aurait caché ? Quel vicieux cet Ankama, une vrai pompe à fric, on rentre clairement dans le Pay-to-win.

    Malgré ça, l'ambiance du jeu est bonne, du jamais vu sur un autre MMORPG en temps réel, pas besoin de martyriser ses boutons, on se la joue tactique ! Et ça, ça fait plaisir, un peu de bon sens peut renverser la tendance.

    DOFUS est donc un jeu que j'admire aujourd'hui, malgré les innombrables fautes d'Ankama, toujours dans la vision du Pay-to-win visant à favoriser les plus munis et mettre les plus démunis sur la touche.

    Je le conseil pour des gens ayant envie d'un bon jeu RP tactique avec du fond dans les quêtes, les recherches de noms de PNJ, les clins d’œils omniprésents. .
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 28 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Drogster
    Je joue à Dofus depuis 2006, j'avais 16 ans à l'époque, 24 aujourd'hui, et je lis beaucoup de conneries. Ce jeu n'est PAS un jeu de gamins, il faut savoir que ceux qui émettent cette critique, sont justement des gosses de 15 piges qui se prennent pour je n'sais quoi.

    La vérité est que Dofus est un jeu très stable (comparé à beaucoup de MMO, et j'en ai essayé un paquet) , combats en tour par tour très tactiques et ça fait plaisir dans un RPG (désolé pour ceux qu'aiment juste faire du clicliclicliclic, mais là il va falloir cogiter un peu plus).
    Il y a souvent de nouveaux contenus (par principe la gueule à chaque fois sans aucune raison valable). Les modos sont présents et actifs contrairement à ce qu'on entend, et contacter un modérateur est relativement simple, faut juste savoir comment s'y prendre. Le support est également assez réactif.
    Il y a quelques années, on pouvait souvent avoir des phases de lag, mais ce temps est depuis longtemps révolu, et s'il y a des problèmes techniques (rares) , ils sont vite corrigés.

    Ne comptez pas trop profiter du jeu en version gratuite par contre, c'est très limité, mais la version payante n'est pas chère, et quand on a un peu avancé dans le jeu et qu'on arrive à se faire quelques kamas (la monnaie du jeu) , on peut payer son abonnement avec ceux-ci (donc sans débourser d'argent réel).

    En ce qui concerne la communauté, le jeu a une mauvaise image car il y a un paquet de gamins kikoos, et c'est eux qui s'affichent le plus sur les forums, mais faut savoir qu'il n'y a pas qu'eux même si ce sont les plus bruyants. Beaucoup de joueurs (comme moi) ont commencé le jeu il y a quelques années et sont désormais adultes, et même sans ça, il y a énormément de joueurs adultes et matures. On n'a pas trop de difficulté à trouver une guilde composée de joueurs matures (ce qui est en général le cas des plus grosses guildes des serveurs d'ailleurs) et donc de ne plus avoir à jouer avec la communauté indésirable.

    Sur Dofus on peut faire du PvP 1vs1, du PvP multi, du PvM, des quêtes, etc... sans que l'on ne soit obligé à rien. Si on ne veut pas faire de PvP, on désactive le mode et on ne peut plus se faire agresser par d'autres joueurs. Ceux qui disent que le PvP est trop sauvage n'ont juste rien compris au principe, et veulent afficher leurs ailes pour se la péter (ce qui inclue l'activation du mode PvP) , mais ne pas se faire agresser (pour résumer, ils sont abrutis). Pour ceux qui ne veulent pas faire de PvP sauvage (j'entends pas là, on agresse les gens qu'on croise avec leur mode PvP activé sur n'importe quelle map) , il y a possibilité de faire du PvP en arène en 3vs3. Il y a aussi d'autres formes de PvP comme l'AVA (alliance de guildes vs alliance de guildes) etc.

    Je parle beaucoup de PvP, mais le PvM constitue la majeure partie des combats de Dofus, il y a beaucoup de zones, beaucoup de types de mobs, tout lvl s'y retrouve, de même pour les donjons.

    Autre point positif, c'est un jeu où il n'y a pas besoin de passer son temps à courir d'un bout du monde à l'autre. On peut se téléporter de zones en zones via des zaaps, un perso qui arrive à un donjon peut choisir d'y téléporter tout son groupe (très pratique pour les multicomptes).

    Niveau persos et évolution, il y a 15 classes disponibles, et chacune comporte plusieurs possibilités d'évolution (non définitives car des quêtes simples nous permettent de tout reset facilement, points de carac et niveaux de sorts) , et les plus inventifs et ingénieux peuvent avoir des personnages tout à fait atypiques, ce qui est notamment possible grâce au très large éventail de stuff existant.

    Dofus on peut y jouer en multicompte, système le plus répandu, mais qui nécessite donc plusieurs abonnements mais facilite pas mal d'aspects du jeu. Cela dit, on peut très bien s'en sortir en monocompte (c'est d'ailleurs mon cas) , il y a des menus qui permettent de trouver des groupes de joueurs pour faire des donjons ainsi qu'un canal "recrutement", le mieux pour jouer avec d'autres joueurs étant quand même de se trouver une bonne guilde histoire d'éviter les nombreux boulets. En plus, depuis peu il existe un système de "compagnons", un joueur peut donc s'accompagner en PvM d'un compagnon qu'il dirigera lui-même.

    Autre bon point important, on peut se créer plusieurs personnages sur un même compte, on ne peut en jouer qu'un à la fois par contre, mais l'avantage est que le nouveau personnage, si créé sur le même compte donc, dispose d'un bonus XP jusqu'à ce qu'il ait atteint le niveau du premier.

    Voilà donc pour moi Dofus est un jeu très bien étudié, et si vous hésitez à vous y mettre, je vous conseille de ne pas écouter les avis négatifs car rédigés par des gosses avec une culture en jeux-vidéo proche de zéro.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    16 personnes sur 25 ont trouvé cette critique utile.
    Un MMO géré par une équipe fantôme, un support fantôme, des GM fantômes et hanté par des joueurs transformés en fantômes chinois.

    Les premières heures de jeu sont flippantes, des PNJ qui ne bougent pas, ou presque, manipulés de temps à autre comme une marionnette par une force obscure qui leur fait faire un pas en avant pour pas qu'ils s'enracinent. Si l'on ose se balader dans la forêt en zone gratuite on se retrouve face à des hordes de spectres aux couleurs criardes qui courent dans tous les sens comme des fous possédés et se jettent dans un silence glacial sur le moindre monstre à l'horizon. Pendant leur combat, un voile d'ombre masque leur déplacements empêchant quiconque de révéler leur mystère.

    Sur la carte suivante, plus aucun arbre n'est debout et seul subsiste un bucheron devenu fou qui arpente cette forêt qui n'est plus qu'un cimetière, affublé d'un chapeau pointu telle une sorcière. Il est bientôt rejoint par d'autres bucherons égarés identiques qui se battent à présent pour le moindre bourgeon naissant d'une nature à l'agonie. Ne vous en approchez surtout pas, sa folie pourrait se retourner contre vous et sa hache deviendrait celle du bourreau.

    Plus loin se dessine la silhouette d'un fier paysan fauchant humblement son blé d'un geste monotone. Ne vous fiez pas à la répétition saccadée et tranquille de ses mouvements, ce n'est qu'une autre marionnette manipulé par Satan, un boulanger en devenir qui a pactisé avec el Diablo en échange de son âme. Ce n'est plus qu'une enveloppe charnel qui bouge au rythme du vent bientôt rejoint lui aussi par ses confrères zombies qui fauchent inlassablement le terrain fertile du démon.

    Qui sont les responsables de cet enfer, qui manipule ces esprits qui parviennent à connaitre votre nom de compte, votre niveau et ce que vous avez mangez ce midi en l'espace d'un chargement de carte. Les dieux ont-ils abandonné cette terre trop longtemps souillée par des aventuriers ne respectant plus les règles de la communauté, volant leurs congénères et agressant les honnêtes gens ? Cette même communauté a-t-elle arrêté de vénérer un dieu qui n'a cessé de leur envoyer comme signes des réponses contradictoires et je-m’en-foutistes sur l'avenir d'un univers à la dérive ?

    Le temps n'est plus au questionnement mais au constat, le DOFUS de jadis n'est plus, abandonné aux tricheurs, aux voleurs et aux kikoos de dix ans.

    Mais réjouissez vous mes frères, d'autres terres luxuriantes existent et n'attendent que vous, votre ordinateur et votre souris.
    Seul une exorciste chevronnée telle Melinda Gordon est capable à présent de mettre un terme à la honte vidéo ludique qu'est devenu ce jeu, et rendre aux MMO français leur dignité.

    Beaucoup d'autres maléfices ont déjà été abordés par mes confrères Jo-liens, inutile donc de rabâcher le même sermon.
    hâte-toi brebis égaré du mmo de quitter ce monde corrompu par l'argent et ses Devs sans scrupule et reprend le contrôle de ta vie en désinstallant ce jeu démoniaque qui se nourrit de ta frustration et de ta nostalgie d'un monde qui n'existe que dans la mémoire des anciens.
    16 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Sylkid
    Aujourd'hui, on va parler de Dofus, sujet qui me tient extrêmement à cœur.

    Dofus était le premier jeu en ligne auquel j'ai joué, et croyez moi qu'entre 2007 et aujourd'hui, les choses ont bien changé pour ce jeu. Que ce soit niveau Gameplay, comme au niveau maturité.

    Quand j'ai commencé Dofus, j'y ait trouvé là un refuge. En effet, ce jeu aux graphismes enfantins, à la technique de combat à la Final Fantasy 7, la montée de niveau, ainsi que cette histoire de caractéristiques, de sortilèges variés et utiles m'a vraiment séduit. Ce qui m'a vraiment séduit chez Dofus, c'était sa communauté mature, agréable, et moi qui n'avait pas beaucoup d'amis à l'époque, j'aimais tout particulièrement cet univers qui me permettait de croire que j'avais des amis virtuels, et de voir qu'on pouvait m'apprécier non pas par mon physique, mais par les paroles que je pouvais sortir.

    A cette époque, tu aidais ton "pote" lorsqu'il se faisait agresser par un monstre, tu riais aux conneries que pouvaient sortir les différents PNJ ou encore au nom des monstres, les connotations sexuelles dans les noms des PNJ, les jeux de mots, et tu passais parfois une heure à faire une quête, car tu ne trouvais pas la solution à ce putain de labyrinthe.

    Je me souviens d'une nuit dans la forêt maléfique, à faire des aller et retours afin de trouver le Dark Vlad avec ma guilde. Vous n'imaginez pas les délires et les fous rires qu'on s'est tapé cette nuit là via Skype. C'était magique.

    Aaaah!, la version 1. 29, que de bons souvenirs, que ça soit niveau musical, niveau gameplay, les 12 classes ayant chacun un rôle défini. Le Sacrieur SadoMaso, qui misait sur sa vie pour ensuite roxxer avec le sort Punition, le Iop, roxxor à cause de la colère du Iop, l'Enutrof, qu'on adorait recruter pour dropper, le Pandawa, qui nous faisait délirer quand il était saoul et qu'on prenait pour une classe énorme car il fallait être abonné, le féca, soutien ultime, l'eniripsa, le soigneur, l'ecapflip, qui misait tout sur la chance, le sadida, qui nous aidait pas mal avec ses poupées, l'Osamodas, l'invocateur, le Xelor, qui retirait des PA, le Cra, qui tapait de loin, le Sram, qu'on adorait pour ses pièges. Enfin bref, ces douze là se complétaient, et on ne parlait pas encore de triche.

    Je me souviens aussi qu'en six mois j'étais arrivé niveau 50, et c'était un exploit. Aujourd'hui, j'ai crée un Eniripsa et en 1 jour, je l'ai fait monter niveau 60.

    La version 2. 0 n'est pas si mal en soi, même si certains trouvent cette MàJ comme l'Apocalypse. Non, les graphismes sont cools, font moins mal aux yeux, les actions sont fluides, pour changer de carte, c'est plus facile, et puis il y a beaucoup de choses que j'apprécie qu'ils font chaque jour.

    Je veux parler de l'Almanax et des 360 Mérydes, qui racontent à chaque fois autre chose, du fait qu'on soit obligé de faire la quete pour obtenir les Dofus, des succès, qui te récompensent pour tes efforts, des donjons qui se sont rajoutés, de la multitude de quêtes annexes, rallongeant l'histoire, etc...

    Tout cela nous offre un contenu bien riche, certes, mais certaines choses sont gâchées.

    A l'époque, il y avait deux alignements (il y en a toujours deux). Et c'était la guerre à la conquête. Vraiment. Les Bontariens contre les Brakmariens. Si vous vouliez faire du PvP, il fallait être énormément pour espérer contrôler un territoire, et affronter tout les autres Bontariens ou Brakmariens que vous croisiez. On pouvait vous agresser n'importe quand, et vous n'étiez jamais à l'abri d'un Bontarien ou d'un Brakmarien qui vous voyait et vouait une haine contre votre alignement. Les persos PvP n'existaient pas vraiment. Il y avait une certaine équité.

    Le mode AVA est intéressant certes. Mais croyez-vous qu'avant le niveau 150, une guilde avec une bonne alliance acceptera de vous recruter ? Et pour arriver niveau 150 et faire du AvA, il faut se mettre full Sasa et farmer comme un barbare.

    L'alignement ne sert plus à rien, étant donné qu'ils ont perdu toutes les conquêtes et c'est dommage, étant donné que tu pouvais rencontrer des gens du même alignement que toi, que tu ne connaissais pas, et se lier d'amitié avec lui. Un conseil si vous commencez Dofus, ne choisissez pas entre Bontarien ou Brakmarien, restez Neutre. L'alignement ne sert plus à rien. A part avoir des ailes pour se la péter comme la plupart des gens qui peuplent actuellement Dofus.

    Car oui, aujourd'hui, dans Dofus, c'est la course à la vantardise.

    "Olol je suis plus baléz, je tap du 781 2 fois kar g 12 PA"
    "lol t nul, moi la drnier foi en koli jai os un sacrieur"

    Non, sérieux, à l'époque, on était content quand on avait ne serais-ce que le Graal ultime (un Gelano) , et maintenant, avec l'instauration d'ogrines, ton Gelano, tu l'as en payant 2€ par code SMS. A perte.

    Parlons maintenant de l'économie. Les choses coutent de moins en moins cher et donc pour avoir des kamas, il faut quoi ? Payer. Encore et encore. Ankama Games a vraiment trouvé le moyen de se faire des "couilles" en or avec ce système d'ogrines. Car le monde est matérialiste, et tout ce qui les intéresse, c'est d'avoir plus d'argent, même si c'est de l'argent virtuel. C'est de l'argent virtuel ? Allez expliquer ça aux gamins de 12 ans qui ont 10 € d'argent de poche par mois alors qu'il ont 30 millions de kamas sur un jeu. AG profite de ces mineurs, et ça, c'est immoral.

    La Communauté a vraiment changé. Pour un jeu basé initialement sur l'entraide, maintenant les gens préfèrent faire du multi compte, et farmer comme des barbares pour... Pourquoi ? Pourquoi ils font ça ? Pour se la raconter, comme toujours. Pour avoir la classe dans la cour de récré.

    Où est le plaisir ? Où est passé le plaisir de faire les quêtes ? Où a disparu l'histoire pourtant excellente de ce jeu ? C'est dommage

    Dofus est un jeu que j'adore. Une histoire classique, drôle et prenante, un système de combat basé sur la tactique et la réflexion, un graphisme enfantin et joyeux (pas de sang, pas réellement de violence contrairement à d'autres jeux comme par exemple WoW ou Metin2) , des personnages attachants, et un système de métier ma foi totalement honorable. Un jeu plein de potentiel.

    Mais ce potentiel est gâché par l'immaturité des joueurs, qui ne cherchent qu'à devenir le meilleur de tous, et qui ne comprend pas que Dofus est avant tout un jeu basé sur l'histoire, l'entraide, le RP et sur lequel on peut se lier d'amitié avec des personnes aux centres d’intérêt commun. Ils oublient que Dofus est un MMORPG (un jeu en MULTIJOUEUR) , et préfèrent jouer solo que de se concentrer sur ce côté Multi, ce qui est dommage. Les bots cassent le jeu, le multi compte aussi, en koli, tu fais une erreur, tu te fais insulter, tu sers à rien, t'es une merde. Enfin bref, pour vous donner un exemple de la maturité des joueurs d'aujourd'hui. XP XP XP XP.

    En conclusion, je n'aime pas dire ça, beaucoup de choses ont évolués en bien, mais énormément d'autres ont gâché totalement le plaisir que je prenais à jouer à l'époque. Donc je le dis, Dofus, c'était mieux avant, avec une communauté soudée qui relève ses alliés tombés au combat, au lieu de cracher sur son cadavre comme une sombre merde.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    3 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    C'est un très bon jeu, mais gérer une alliance devient de plus en plus dur. Les taupes, les trahisons, les pactes, sans parler des attaques de prismes toutes les minutes ! En comptant dix attaques sur la même prisme par jour, ça ne va plus. Dommage aussi pour l'augmentation des ogrines mais il faut s'y mettre.

    Bons graphismes, jolis sons. [... ]

    Très bonne idée pour avoir mis des compagnons d'armes. C'est ce qui manquait au jeu. Maintenant, je vais pouvoir faire les boufmouths facilement. Dommage que Skale, Lumino, Scoreur et Ombre sont partis du grands bazar et de leurs abonnements. Encore quelques mois et l'hôtel des ventes des forgemages sera plein de signes de compagnons à craquer. J'utilise le chevalier d'Astrub : très utile car il tape en multi-éléments. 5/10.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 3 déc. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    4 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Par Meithau
    Dofus est un jeu plein de surprise dont le contenu augmente ou évolue sans cesse. La diversité des différentes activités du jeu est tout simplement extraordinaire : métier d'artisanat ou de récolte, élevage de monture, donjons, quêtes, PvP multijoueur, PvP guilde...

    Les nouveautés sont de plus en plus fréquente et poussent le joueur à s'adapter et à revoir constamment sa stratégie. Le gameplay est simple et efficace ce qui permet de jouer de façon plus ou moins complexe selon le chalenge voulut. L'univers est complexe et solide et les personnages aussi hétérogène que bien foutu.

    De plus, les équipements présents en jeu permettent de s'équiper comme on le souhaite selon ses goûts et ses désirs et la forgemagie permet d'optimiser au maximum les équipements des plus maniaques et patients d'entre nous. Le background est omniprésent et reste en même temps discret, ce qui laisse le choix au joueur de le suivre ou pas et permet également d'évoluer dans un monde non-linéaire.

    La progression de chaque activité est longue et rigoureuse et demande de longue période de farming parfois mais, si on prend bien son temps et qu'on s'amuse, cela n'est pas gênant. Les graphismes kawai type manga sont très immersif et contribue à rendre l'expérience toujours plus agréables.

    Malgré ces nombreux avantages, Dofus a également quelques défauts :

    Tout d'abord les musiques qui, bien qu'elles soient différentes selon les zones, restent hyper rébarbatives. Passé la première demi-heure, on se retrouve dans les options pour couper le son du jeu et mettre sa propre musique.

    Le staff privilégie les petites corrections par rapport au grosses afin de ne pas faire attendre les joueurs pour des bugs ou des corrections mineures. Le résultat est que les gros projets restent en attente car il y a toujours des petites corrections à faire...

    Le staff semble également complètement dépasser par les bots et les tentatives de phishing présents en jeu. Les premiers empêchent tout simplement de profiter de certains aspects du jeu (notamment les métiers de récolte tel que mineur, paysan... ) et les seconds pourrissent constamment les canaux de communication dès que votre personnage arrive sur une carte fréquentée.

    Pourtant, le plus gros défaut de Dofus est sa communauté extrêmement immature qui rebute par ailleurs énormément de joueur et force ceux-ci à former des groupuscules ultra restreint. Cette communauté immature veut tout, tout de suite, et sans aucun sacrifice. Chaque changement dérangeant un temps soit peu leur quotidien (ou pas d'ailleurs) est sujet à un post véhément sur le forum. Ceci s'explique par les jeux auquel ils ont l'habitude de jouer. [... ]

    Bref, Dofus est un excellent jeu français et sa communauté le lui montre chaque jour !
    Publié le 3 déc. 2013 à 19:52, modifié le 3 déc. 2013 à 20:04
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 nov. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    23 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Je souhaite développer mon point de vue, dénué de nostalgie, en tant que joueur sur le jeu actuel et son évolution à travers le temps. Je mets en avant certaines choses qui ne vont pas, et d'autres qui vont.

    A ses débuts, DOFUS était un MMO assez incomplet, mais avec bien des moyens de communiquer avec les autres. Ses valeurs fortes étaient le commerce, entraide, guildes, charme des graphismes, combats simples et tactiques sans être faciles, un contenu en terme d'univers assez présent, etc. Certaines ont été mises en valeurs et d'autres laissées de côté :

    1. Une diversité très voire trop grande.

    L'univers graphique de Dofus a toujours été très varié. C'est l'un des points forts de Dofus. A mon sens, la version 2. 0 est la réponse d'AG à la modernisation des jeux vidéo. Là où on avait des silhouettes et contours peu détaillés avant, on est passé à l'autre extrême avec trop de données visuelles et des graphismes trop "parfaits", bien que magnifiques.

    Le contenu est de plus en plus grand, ce qui est une bonne chose bien-sûr. Mais entre les succès, le Kolizeum, la progression dans Frigost, les nouvelles zones toujours plus nombreuses, l'Almanax, les dopeuls et j'en passe, on n'a plus le temps pour admirer les graphismes pourtant très soignés (coucou Dramak, refonte Wabbits) et s'intéresser aux légendes. J'ai moi même perdu l'envie de m'intéresser aux dialogues des Dieux de l'Almanax. Leurs pavés de quinze lignes sans espace paraissent parfois presque aussi longs que le mien !

    De plus, la population stagne voire baisse légèrement. Du coup, la densité de la population est plus faible, autrement dit on a de plus en plus de mal à se lier aux autres.

    2. Orientation du jeu

    Depuis quelques années on assiste à des MAJ qui visent à réduire les différences entre joueurs assidus et occasionnels. Quelques exemples : chasse au farm, donjons modulaires, limitation PA PM PO et exos, activités journalières. C'est appréciable, ce n'est plus la peine d'investir X heures par jour pour progresser.

    Cependant, je dois noter la présence depuis tant d'années des dopeuls de temple. Ca fait 5 ans qu'on se farcit les mêmes monstres, sur les mêmes maps, qui utilisent les mêmes sorts mises à part quelques très timides mises à jour. J'appelle ça du farm. Des propositions ont été faites à ce sujet, j'en expose une : aller vers le "PvMm", des combats à 2 personnages contre 2 monstres ou plus.

    D'où le point suivant, la politique d'Ankama Games est de toujours rajouter du contenu. Il faudrait enfin penser à améliorer le contenu déjà présent, la version 1. 26 avait fait un carton ! Les exemples sont légions :

    - Revalorisation de maintes zones, point de vue PvM : sidimote, dragoeufs, scarafeuilles, pandala, Moon et bien d'autres. Quand je vois des donjons blop et RN désertés je me dis que Dofus a perdu quelque chose ;
    - Redonner de la vie aux boucliers (j'ai pas dit up) , j'avais proposé de supprimer 1 ou 2 mains et d'autoriser les boucliers à tout le monde même en ava/pvm. Avec la suppression des anciens boucliers, remplacés par des nouveaux, tous égaux entre eux en jouant sur les différents éléments et en incluant les résistances critiques et poussée (exemple arbitraire 10 % feu, 15 fixes terre, 15 poussée) ;
    - Dopeuls de temple, comme déjà énoncé ; etc.

    J'ai du mal à comprendre l'équilibrage des classes, actuellement elles ont bien trop de diversité, ce qui conduit vers une uniformisation :
    - L'exemple parfait est l'écaflip, au début basé sur la chance. Il est devenu un hybride entre soigneur et damage dealer aujourd'hui.
    - Presque toutes les classes retirent des PM et/ou des PA, je pense que ça devrait être réservé à certaines bien choisies.
    - Les classes dites "soutien" ont été remises en place avec la MAJ CaC, heu Lotof ! ?

    Les classes actuelles n'ont plus de spécialisation. Qui tape, qui entrave, qui soutient ? On ne sait plus trop. Quand on voit le nombre de iops et crâ en kolizeum, il y a un problème quelque part.

    Un autre point déplorable, la simplification abusive du jeu. Entre les succès, le rush de l'exp, le reset full sagesse et les récompenses bien trop variées de bien des aspects du jeu (par exemple, le koli, l'Almanax et les dopeuls donnent des kamas ET de l'XP ET des ressources intéressantes) , on aboutit à une contradiction déconcertante : ne faire que la même chose permet de développer son personnage en bonne et dû forme, en opposition avec la diversité du jeu.

    Le commerce est de plus en plus détruit, entre les objets liés au compte toujours plus nombreux et les succès qui ont rendu presque toutes les ressources issues des montres abondantes. S'équiper se résume à courir après les galets. Dans le canal /b il n'y a presque plus que des bots.

    3. Impérialisme du PvP

    On assiste à une ampleur grandissante du PvP, mais cela se fait au détriment du PvM, quelques exemples :

    - Modification d'une multitude de sorts, bénéfique en PvP certes mais gênante ou demandant un changement de gameplay en PvM (entre autres, ronce apaisante suite à la maj 6 PM, nerf du retrait PA du xélor, et bien sûr le sacrifice)
    - Nerf des corps-à-corps. Je conçois que les combats de kolizeum étaient d'une sacrée bêtise, mais la baisse des points de vie des monstres est ridicule. Quand on voit un blérauve qui a perdu 500 pdv sur ses 6000 environ, on ne peut que l'avouer.
    - Les rares mises à jour traitant du contenu déjà en jeu sont exclusives à deux aspects : koli et AVA. Moi ça me gave, le reste est sur la touche. Depuis les succès, il n'y a eu aucune retouche sur le PvM existant si ce n'est sur les boss FIII.

    Le PvP et PvM sont censés s'équilibrer. Mais quand on voit tous les kolizetions dans toutes les recettes post 2. 0, je cherche encore cet équilibre.

    4. Explosion du multicompte

    Gros point noir de DOFUS : des possibilités très limitées pour un monocompteur. A part du koli, Almanax et dopeuls encore et encore, que peut-on faire avec un seul compte ? On n'a pas toujours cinquante amis présents et disponible sous la main. Plus personne ne demande un Kimbo au zaap, je trouve ça triste. Il n'y a qu'à regarder la recherche de groupe.

    Du coup, de plus en plus de joueurs créent d'autres comptes pour pouvoir faire ce qu'ils veulent quand ils veulent, et donc de moins en moins de joueurs cherchent le contact des autres. La boucle est bouclée.

    5. Les bas niveaux mis de côté

    Une autre ombre au tableau, le peu de liberté des bas niveaux. Voici une petite liste non exhaustive de ce qui leur complique :

    - Les points de vie des monstres. Des craqueleurs et des boomba à 1. 100pdv, des kanigrous jusqu'à 1. 900 pdv. Quelle corvée fastidieuse !
    - Difficile de profiter de l'AvA !
    - Suite à la MAJ CaC, bien que motivée par une source extérieure, les sorts ont été rendus plus puissants certes. Mais non seulement les pdv des mobs ont été au moins doublés, mais il aurait fallu en plus retoucher les équipements. La panoplie Abraknyde fait peur maintenant !

    Quand on crée un perso, on commence par le BL. La tâche lui est compliquée, je comprends pourquoi que tant de gens court-circuitent les bas niveaux en mulant.

    6. Changement de mentalité

    Au début, on partait à la découverte du monde des 12. On jouait monocompte, on aidait un copain attaqué par des monstres, on aller droper en partageant les gains. On agressait les membres d'une guilde sans raison, juste pour faire la petite guerre, ça nous amusait. Aujourd'hui, un tel scénario sans animosité est impossible. Même pas 30 secondes et les insultes fusent, c'est "évident". La faute à qui ?

    A mon sens, autant au fruit du succès du jeu qu'à AG. On assiste quotidiennement à un égoïsme et à manque de respect aigus et croissants. C'est depuis les traques, quelle erreur d'AG. Les caprices des joueurs sur les autres classes (entendre toute la journée "telle classe est fumée ! " est agaçant) , l'appât du gain, la volonté de gagner et la non tolérance des erreurs de ses alliés, tout cela est né avec les traques.

    Monter un perso aujourd'hui ça veut dire quoi ? Rusher les levels. Avec les nombreux coefficients d'exp qui sont apparus (challenges, persos secondaires etc) , les joueurs n'ont plus qu'une idée en tête : exp. A cause de ça, le plaisir du jeu s'est fait absorber par l'appât du gain. Concrètement, cela implique non seulement un durcissement des interactions (combien de fois on se sera fait enguirlander suite à un chall manqué ! ) mais aussi des difficultés à trouver des partenaires, un scénario récurrent :

    "lu, tu fais dj meulou avec nous ? Manque 1 perso"
    "Ca xp pas, j'go RM"

    L'entraide n'est plus ce qu'elle était. L'exemple actuel assez criant : AvA. Sur la plupart des serveurs c'est l'impérialisme de la même alliance depuis le début à peu de choses près. Les nombreuses "taupes" ne font que provoquer des conflits, c'était en effet la volonté d'AG qui a quand même affiché le mot "trahisons" sur son calendrier 2013.

    Aujourd'hui, une guilde se résume à la conquête de territoires et à la défense de percepteurs. Autrement dit, cela se résume à faire la guerre. Je pense qu'AG ne voit pas clair sur ce coup, la cohésion des joueurs reste la force d'un MMO. J'ai vu passer beaucoup de sujets intéressants sur le forum officiel visant à valoriser le partage dans une guilde, mais les MAJ font tout le contraire en créant des alliances à mille voire deux mille membres. Je ne connais que très peu de monde dans la mienne.

    Je suis satisfait de l'orientation globale du jeu, vers le déterminisme. Mais certaines points obscurs persistent : même si AG écoute ses joueurs avec une attention exemplaire, ce n'est pas toujours avec la bonne oreille. Je ne propose pas de solutions directes certes, mais différentes directives évidentes.
    Publié le 28 oct. 2013 à 19:11, modifié le 2 nov. 2013 à 12:55
    23 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    3 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Dofus,

    Pour moi Dofus regorge de bonnes choses tels que les nombreux métiers, les donjons, l'exploration, les divers boss, les nombreuses quêtes et bien d'autres éléments. C'est un jeu en perpétuelle expansion qui offre du contenu à chaque mise à jour, ces dernières n'étant pas rare. Le renouvellement des quêtes et succès augmentent la durée de vie du jeu et les nombreux donjons ainsi que le PvP.

    Le PvE est vraiment bon. Il y a énormément à faire et avec des stratégies plus ou moins compliquées. Les nouveaux joueurs comme les anciens y trouvent leur compte et personnes n'est délaissé. Il est possible de faire des "gros" donjons dès les 100 premiers niveaux.

    Le PvP est extrêmement intéressant du à la diversité des classes et des builds au sein de ces mêmes classes. Le seul petit bémol serait que le Kolizéum est très rarement équilibré. Le système AVA avec le KOTH rajoute pas mal de challenge pour les joueurs pro-PvP et permet d'instaurer une vraie vie à l'intérieur du jeu avec les guildes et alliances les plus fortes contre celles désirant leur trône !

    Point faible ? La communauté sans doute, le français est bafoué, violé et même torturé par une grosse majorité des personnes. Le problème de langue mis à part, l'entraide n'est pas très au rendez-vous et il y a beaucoup trop de joueurs qui passent leur temps à se plaindre aux endroits de repop pour avoir de l'argent ou de l'aide dans un français très approximatif.

    Dofus est un jeu ou le commerce à une place importante. Il est essentiel de savoir gérer son business et également facile de faire plus ou moins d'argent. Ce côté commerce me plait beaucoup et permet de ne pas juste se concentrer sur le farm de mob pour devenir riche mais vraiment de faire de l'achat-revente, forgemagie et autre.

    En conclusion, c'est vraiment un bon jeu qui n'a de cesse de s'améliorer en proposant toujours plus !
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 1 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    1 personne sur 9 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de killerfou killerfou
    Jeu agréable qui permet de pouvoir faire ses donjons tranquille seul ou juste entre amis. Et d'allez faire des rencontres au zaap.

    Néanmoins un de ces défauts majeur et le passage à la version 2. 0 qui a amené des graphismes absolument immonde, ainsi qu'une musique insupportable.

    Et aussi bien évidement sa communauté de fanatiques mono-compte qui ne pensent qu'à se plaindre et qui nous proposent toujours des MAJ aberrantes qui détruisent le jeu comme les donjons modulaires ou encore les succès, ainsi que les galets insérés dans les recettes.

    Niveau pvp, la possible disparition du PvP d'alignement sera la meilleur chose, remplacé par un système innovant et bien pensé de la guerre des guildes. En effet, ce système reconnait enfin la puissance et le mérite des grosses guildes sur un serveur. Cela leurs permet de profiter d'avantages mérités comme les zoths ou encore le village des dopeuls. Mais le seul défaut de ce système est la limitation du multi-compte lors de l'attaque ou la défense de territoire.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 30 août 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Eleyox
    Ce jeu à vraiment du charme, mais malheureusement nous pouvons comparer ce-dernier à une rose douce mais qui cache bien ses épines.
    Déjà, ce jeu a une très mauvaise réputation car la communauté est très dérangeante. J'avoue parfois avoir arrêté le jeu une petite semaine, voir au maximum un mois à cause de ces bots, de ces spameurs, de ces kikoo. Maintenant je m'y prends au jeu : tous les bot HL je les dénoncent, ça fait perdre du temps pour eux, pas pour nous. 7/10

    Je trouve la méthode de combat totalement incroyable, certains disent que c'est lent mais jouez tactique. Quand je vois que ceux qui disent cela sont des vieux Iop Terre full Colère, je trouve ça vraiment nul de leur part. J'ai trouvé une guilde il n'y a pas très longtemps très mature, le jeu a sont lot de gens non enragés juste pour un EC sur son Corps à Corps, le plus dur étant de les trouver. 9, 5/10

    Deuxième remarque : le staff très absent. Qu'ils ne répondent pas à nos messages, je peux comprendre cela. Mais en 3 ans, à part le support avec quelque semaines d'attente, pas de message privé répondu, pas de message Ankabox répondu, rien, nada. Dommage sur ce point. 5/10

    L'économie du serveur est très stable, mais à cause des bots, on peux maintenant dire qu'elle devient telle la Tour de Pise. Se redresse t'elle ? Malheureusement non, pas cette tour. 7/10

    Contenu : Incroyable, on peux crafter des items avec les ressources de mob pour les améliorer avec la formagerie, sans oublier le métier nécessaire pour ensuite les revendre à un Hôtel des Ventes ou crier tel un Iop au Zaap. Et après, on peux retourner farmer les mobs avec les challenges pour up et monter les caractéristiques et sorts et ensuite faire des Duels, des agressions, des kolizéum pour gagner des kamas ou faire des trophées, choisir un alignement, faire des quêtes... je ne peux pas en dire plus, j'en aurais marre. Petit point négatif pour les quêtes, elles sont très basses niveau taux d'expérience. Personnellement en 4 minutes, j'ai eu autant d'expérience qu'en faisant une quête en mode speed. Donc farmage de mob sans se presser revient à faire une quête en mode rapide 9, 5/10

    Classes : Mention extra sur le coup. 14 Classes et toutes ont de la stratégie en perdre la tête. Juste quelque chose qui hérisse les poils, les détournement de classe. Par exemple, L'Enirispa est une classe qui doit soigner et pourtant maintenant les gens en font des Enirispa eau qui ne soignent plus. Sur le coup, cela peut paraitre stratégique car cela fait plus de dégât mais sa s'apparente à un Iop. Dommage. 9/10

    Total : 7, 5 ou 8/10
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 29 août 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 7 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Rylgar
    DOFUS n'est plus à présenter : MMORPG renommé parmi le public Français (notamment le jeune public) , c'est un jeu apprécié globalement pour son contenu. Mais Dofus n'a pas toujours été le Dofus que nous connaissons actuellement, oh non.


    En effet, Dofus, lors de ses premières années ("l'âge d'or" selon certains nostalgiques) , était un jeu basé principalement sur la coopération et l'entraide. On y incarnait une classe choisie selon notre bon vouloir ainsi que leurs aptitudes (il n'y en avait à ce moment là que 12 et non pas 15). Dofus était dur, mais pas trop. Il forçait les joueurs à se serrer les coudes, à développer une communauté joyeuse et amicale. Personnellement, âgé de 9 ans lors de cette période, je n'y jouais pas très souvent, j'aimait le jeu parce qu'il me détendait. J'y joue toujours aujourd'hui, et, à moins que je sois le dernier des menteurs, il me faut reconnaître que le jeu à connu quelques changements, pour le meilleur et pour le pire.



    -Dofus AVANT-

    Comme dit plus haut, le Dofus 1. 29 (la version que j'ai connu) , se présentait comme un jeu à l'aspect dessin/pastel qui n'arrachait pas la rétine au bout d'une demi-heure. On y choisissait une classe, on nommait le personnage, et on se lançait. Le premier souci était : "Qui veut jouer avec moi ? ". Mais la communauté était plutôt bonne joueuse, et on ne rechignait pas à élever le petit nouveau au rang de joueur chevronné. Et c'était ça l'un des points forts du jeu : une ambiance plaisante ou tout le monde avait sa place ! Mettons aussi dans le bac aux bon points les musiques d'ambiance qui étaient extrêmement bien conçue et très agréables. Les classes avaient chacune leur spécialisation (taper, tirer, soigner, invoquer... . . ) et on pouvait passer des heures avec une équipe de joueurs qu'on ne connaissait absolument pas. Une dernière chose qui ferait pleurer les nouveaux joueurs d'aujourd'hui : l'xp. C'était long à monter (de mon ressentit) , beaucoup plus long qu'actuellement ou le joueur est littéralement assisté par des bonus d'xp, ce qui rendait le passage de niveau autrement plus appréciable. Et c'est alors qu'arriva ce que certains qualifient de "sacrilège" : DOFUS 2. 0


    -Dofus MAINTENANT-

    - Qu'on se le dise : la version 2. 0 de Dofus n'est pas foncièrement mauvaise. Au contraire, elle a apporté plein de nouveautés et de relooking graphiques qui personnellement m'ont bien plus. Seulement, avec l'arrivée et la promotion de Dofus 2. 0, un énorme public a été rameuté, constitué en grande partie de jeunes adolescents. Et c'est bien là que les problèmes ont commencés. Oh, pas à cause de ce nouvel arrivage de joueurs, non. A cause des évolutions de mentalités. Soyez rassurés, je n'ai RIEN contre les enfants de 10-12 ans, j'en ai été un aussi. Mais avec un brusque rajeunissement de la communauté et de la maturité, s'est instauré fatalement l'ère du "kikoolol" qui ronge encore Dofus. Le respect qui était auparavant omniprésent a été violemment détruit à coup d'insultes et de comportements immatures en tout genre.

    - Avec l'évolution également des exigences des joueurs (plus d'accessibilité, plus d'xp plus vite, plus de fonctionnalités) , les mises à jours ont dévoilés des modes de jeu qui se sont progressivement multipliés : je pense notamment à deux choses qui me font hurler devant mon écran, à savoir les multi-comptes (un joueur jouant sur plusieurs comptes en même tant en farmant bêtement) , et la mode "mule full sasa" (un personnage dont on augmente la sagesse et qui est utilisé uniquement pour gagner plus d'xp) qui, non content de n'être qu'une machine à farm, est obligée aujourd'hui de se faire pistonner par de plus hauts levels et le joueur derrière ne joue plus. Il ne fait qu'attendre que les récompenses tombent du ciel et le fun qui était la base du jeu a été sauvagement éradiqué. Un petit quelque chose qui réhausse le tableau, c'est les récompenses (un peu comme dans Wolrd of Warcraft) qui donnent expérience et argent aux joueurs qui se donnent la peine de se plier à diverses règles en combat ou qui explorent les continents de fond en comble.

    - Les métiers n'ont pas trop été changés, voilà un bon point. Savoir que le fruit d'une ou plusieurs heures de récolte/craft nous vaut une bourse bien remplie fais toujours aussi plaisir. Mais la création de logiciels de bots par quelques infects individus (j'aimerais dire autre chose mais il faut rester poli) saccage complètement les avantages : pour ceux qui ne sauraient pas ce que sont ces fameux bots, ce sont des personnages crées à la chaîne par un logiciel (payant et sûrement cher) qui arpentent les zones de récoltes et d'xp 24h/24pour ramener de l'argent virtuel au gars qui les aura créer. Sacrée invention. Il y a également désormais le commerce à Ogrines, qui utilise de l'argent réel pour en acheter du virtuel : les plus fortunés ont juste à entrer le code de la carte-bleu de mémé ou le numéro de portable de grand-frère et une pluie de kamas (l'argent du jeu) leur tombe sur la tête.

    - Une dernière chose qui m'horripile au plus haut point est la mode du PvP, qui accapare désormais plus de monde que le PvM. Au début, le PvP était souvent pénalisant pour les classes de soutiens ou moins axées sur les dommages : donc on faisait des équipes à peu près équilibrées et on se mettait sur la tronche avec bonne humeur. Désormais, les joueurs ronchonnent derrière leur écran car leur personnage se fait découper par celui d'en face : invariablement, un up (ou un nerf) lui permet de se mettre à niveau. Et c'est ça qui moi me dégoûte : à la base, un Enutrof ou un Xélor, ce n'est pas censé taper comme un Dieu ! Ce sont des classes plus axées sur la tactique et le soutien, et, si tous les personnages doivent faire du dégâts pour plaire aux joueurs, autant tout supprimer et ne faire qu'une classe ! Et avec le mur qui arrive droit sur les origines du jeu, j'ai peur de ce que ça va donner dans le futur.


    - Dofus APRES-

    Il est quasi-impossible de savoir ce que va devenir Dofus (et Wakfu aussi, tient). Le jeu va encore être modifié, ça c'est sûr. De mon côté, j'espère juste que ce sera de bonnes modifications qui rendront le gameplay un peu plus proche de celui d'origine (ce sera donc que les développeurs auront écoutés la communauté, une grande première). Je souhaite pour nous les joueurs qu'il sera à la hauteur de ce qu'il fut et qu'il cessera d'être un mange-fric doublé d'une institution de "farmeurs chinois" (coucou WoW ! ) , triplé d'un nid à gamins hystériques. A noter tout de même qu'une partie de la commu reste agréable et poli, ce qui j'espère sera toujours le cas.




    Je conseille Dofus à tout les joueurs avides de soirées jeux et qui surtout sont motivés ! Le jeu est très plaisant en vocal et quand on joue avec des amis, un peu moins quand on est seul (il ne tient qu'à vous de vous faire des amis dans le jeu ! ) Et je souhaite un bon temps de jeu à ceux qui liront cette critique.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Dofus ?

2866 aiment, 509 pas.
Note moyenne : (3517 évaluations | 223 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Dofus
Répartition des notes (3517 votes)

Evaluation détaillée de Dofus
(2278 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu