Quand l'habit fait le moine dans les Chronicles of Elyria

Dans les Chronicles of Elyria, les personnages prennent de l'âge (ce qui influence leurs capacités physiques) et change progressivement d'apparence (en fonction de leurs activités). Illustration vidéo de cette évolution physique.

Le studio indépendant Soulbound promet bon nombre d'originalités dans les Chronicles of Elyria, à commencer par le vieillissement des personnages. On l'a déjà noté, dans le MMORPG, le joueur commence par incarner un jeune personnage (d'une quinzaine d'années), qui apprend, expérimente et développe progressivement de nouvelles capacités, mais prend aussi de l'âge jusqu'à mourir inévitablement de vieillesse (s'il n'a pas été tué avant à force d'imprudences). Ainsi, peu ou prou chaque année réelle, le joueur devra recommencer un nouveau personnage, tout en héritant néanmoins de quelques-unes des possessions et capacités de ces aïeux.
Et cette évolution physique se traduit aussi graphiquement, dans le jeu. Le studio Soulbound l'illustre en vidéo : on découvre ainsi les changements physiques d'un personnage de 25 à 75 ans (ici considérablement accélérés pour les besoins de la vidéo).

Quand l'habit fait le moine dans les Chronicles of Elyria

Et dans les Chronicles of Elyria, l'âge n'a pas que des conséquences physiques. L'âge influence aussi les capacités du personnage. Ainsi, un personnage jeune disposera naturellement d'une certaine force physique alors qu'il faudra s'astreindre à un entrainement physique plus intense alors que l'âge vient et lutter contre l'atrophie musculaire. À l'inverse, en prenant de l'âge, certaines capacités mentales et sociales seront bien plus facile à développer (manifestement, dans les Chronicles of Elyrai, on fait davantage confiance aux vieilles personnes).
Mais l'âge n'est pas le seul critère à influencer l'apparence d'un personnage. Bien après la création du personnage, ses expériences vécues tout au long de la vie le marquent aussi physiquement. Ainsi, selon le développeur, un boulanger, un aubergiste, un forgeron, un bibliothécaire, un alchimiste, ou encore un champion verront leur apparence évoluer différemment (on imagine le forgeron ou le champion bien plus solide que l'alchimiste ou un bibliothécaire par exemple). Et de souligner qu'être attentif à ces détails peut aider à survivre dans les Chronicles of Elyria. Le développeur livre un exemple : croiser une femme trapue arborant un tablier et une louche à la ceinture nécessite sans doute infiniment moins de prudence que d'aller au-devant d'un solide gaillard très musculeux portant une cote de maille et deux lames à la ceinture -- au regard de son apparence, il y a de fortes chances qu'ils sachent manier ses armes.

Pour mémoire, les Chronicles of Elyria doivent faire l'objet d'une campagne de financement participatif sur Kickstarter à compter du 3 mai prochain. Le studio Soulbound tentera alors de lever quelque 900 000 dollars pour pérenniser le développement de son atypique MMORPG.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Chronicles of Elyria ?

57 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (75 évaluations | 0 critique)
7,5 / 10 - Très prometteur