Critiques et tests RSS

  • 2 févr. 2018
    Par
    Bonjour,

    Ayant joué dans des anciennes versions qui étaient magiques et qui me laissent encore de bons souvenirs huit ans après, cette époque me manque car le jeu se dégrade trop de mise à jour en mise à jour. De nouveaux problèmes apparaissent tellement régulièrement que plus personne ne s'étonne des bugs. Même un bug banal comme le changement de sexe après un chargement dure depuis des années et plus personne n'y prête attention.
    Le jeu est basé essentiellement sur le commerce à cause des boss qui sont trop compliqué à faire si tu n'es pas correctement stuff et sinon trop d'items que tu ne peux trouver ailleurs que dans la boutique. Les GS FR ne se donnent plus la peine d'aider les joueurs à répondre à leurs questions, ils sont juste présents pour passer des annonces et punir les mauvais comportements. Même si tu as un GS en contact, que tu lui demandes une aide, il te dira qu'il ne peut rien y faire. Ensuite on a les GM qui ne font pas correctement les services, même si la demande est très bien indiquée dans les tickets, et ne les font vraiment pas rapidement sauf en cas exceptionnel -- cela prend plusieurs jours, des fois une semaine ou plus. Une inégalité entre FR - DE - IT en terme de services.
    Les graphismes du jeu n'ont jamais évolué. Aucune grande modification des décors pour les fêtes (Noël, Halloween, etc.) .
    Un Pve qui est devenu plus compliqué (manque de groupes à cause du PL en masse et monstre trop compliqué à tuer seul sans stuff bien évolué) .
    De nouveaux services de bonus via des PnJ qui sont régulièrement buggés, donc dans ce cas, il n'est pas possible d'utiliser les bonus.
    Le pourcentage de récompenses dans les boîtes mystère est trop faible : pour dire, j'ai fait 1600 boîtes pour avoir 1 item sur 15 et je ne l'ai jamais eu.
    Manque de joueurs au fil du temps, beaucoup partent donc le jeu n'en a plus pour longtemps.

    Merci -Fana.
  • 2 févr. 2018
    Un jeu sublime qui visuellement est déjà pas mal mais le graphiste travaille encore et toujours a améliorer le concept du jeu ainsi que sa charte graphique. La prochaine mouture concurrencera les meilleurs jeux que j'ai déjà vus.
    Une communauté soudée qui s'amuse à faire eux-même évoluer l'histoire de Terre Noire comme ils veulent en créant des intrigues et des histoires digne de récits de "capes et d'épées".
    Un des membres a d'ailleurs publié un livre et un autre est en train de créer l'histoire du continent dont dépend encore l'île maudite pour avoir une histoire bien ficelée.

    Vraiment, j'adore ce jeu ou la gestion est complexe et serrée. Un tutoriel a été installé pour aider à bien démarrer le jeu avec récompenses quand les étapes sont franchies. On peut vraiment tout gérer, ça va du commerce en passant par la diplomatie à la gestion des paysans dans les productions avec des % d'occupations. On peut même gérer des comtés ou des duchés et devenir gouverneur grâce au système d'élections.

    Vraiment ce jeu est plus que complet !
  • 16 févr. 2018
    Par
    Les graphismes rendent très bien, les vaisseaux et l'espace. La musique et les sons sont réalistes. Il est possible de créer un personnage entièrement, de choisir son rôle (ou plutôt son métier) et le type de vaisseaux que le pilote pourra piloter.

    Le PVE n'est clairement pas le point fort de ce jeu et l'ajout de "The Agency" et des anomalies en espace sécurisé n'offre qu'une forme correcte de PvE. Les missions d'agents sont malheureusement peu variées et répétitives. "The agency" propose des anomalies qui peuvent détruire le vaisseau et aussi la capsule : il n'y avait que lors des combats PvP que l'on pouvait perdre sa capsule, pas lors des combats PVE avant l'introduction de "The Agency".
    Le minage peut être une source de revenu pour un nouveau joueur, mais les zones rentables de minage ne sont pas dépourvues de risques.
    Le principe des fleets est intéressant, donne un PvP ou PvE relativement dynamique  (les vaisseaux étant volumineux, ils se déplacent en fonction de leurs taille) . Ce jeu est plutôt un jeu de stratégie en temps réel et ne ressemble pas au gameplay d'Elite Frontier (par exemple) .
    Le PvP est le point fort de ce jeu : il peut être pratiqué par tous et avec beaucoup de types de vaisseaux. Le pilote et le dirigeant de la flotte doivent bien connaitre les vaisseaux et les conditions d'engagement. Mais le pvp entraine de temps à autre la perte du vaisseaux et de la capsule : il faut-être bien formé et informé pour faire du pvp.

    A mon avis, EVE Online a suivi un développement moyen car l'introduction des PLEX (pourvoir payer son temps de jeu avec la monnaie du jeu) est une très mauvaise chose : il y a beaucoup de joueurs qui ne pensent qu'à faire de l'argent au lieu de jouer en groupe. Il faut trouver une corporation active et avec des projets.
    Le service client de CCP est long, et il n'aide peu à la résolution des problèmes et les explications sont peu nombreuses.
    Le système de compétences peut aussi décourager des joueurs car beaucoup de corporations (les ensembles de joueurs) demandent un certain nombre de points de compétences ou de pouvoir piloter des vaisseaux évolués ou de type faction, donc ces vaisseaux sont chers pour un débutant. Il faut pas mal se renseigner sur l'activité de la corporation et si cette dernière demande des fitting (équipement) de vaisseaux spéciaux
    Ce jeu ressemble à la réalité d'un système économique ultra libéral : il est possible de tout perdre en 5 min. Eve Online est un jeu complexe : il faut avoir la patience pour se familiariser avec un type de gameplay : il a quelques défauts mais ça change des jeux traditionnels
    Publié le 24 janv. 2018 à 08:30, modifié le 16 févr. 2018 à 08:43
  • 22 janv. 2018
    Par
    Après la cata FF XIV Online de 2010, le jeu fait un retour fracassant en 2013. Et pour ceux qui n'auraient pas joué à l'ancienne version, je conseille le visionnage de vidéos. Certains joueurs ont screené les derniers instants de la v1, jusqu'à la fermeture des serveurs... la bataille de Carteneau faisait rage, Dalamud était menaçant dans un ciel pourpre, l'ambiance sonore était incroyable, et des monstres inconnus apparaissaient dans les villages et hameaux... puis écran noir, et scène cinématique... exactement la même que celle qui introduit la v2 !  
    Incroyable et émouvant, A Realm Reborn est la suite de la v1.

    Le jeu n'a cessé de s'améliorer au fil des mises à jour, aussi bien sur un aspect technique qu'au niveau du contenu, toujours plus dense, que ce soit pour les casual ou les hardcore. 
    A Realm Reborn était géniale, puis la première extension, la v3, est sortie. Heavensward propose une épopée et une aventure très denses, très riches. Le ton est tragique et dramatique, très mélancolique, on évolue dans un climat incessant de malheur et de désespoir, de guerre millénaire contre un ennemi inépuisable et toujours plus fort et nombreux, de combats épiques et mortels...
    Les rebondissements et les coups de théâtre sont nombreux, et le scénario est parfait.

    Puis la 2è extension, donc la v4, Stormblood, est sortie... et là, c'est le drame. Le jeu nous emmène aux confins orientaux, sur les terres de Doma et d'Ala Mhigo, afin de libérer du joug de l'empire de Garlemald, la première et la plus grande des cités-états à être tombée au début de l'invasion d'Eorzéa
    Au niveau du contenu, c'est une catastrophe. La mise à jour 4.2 est sur le point de sortir au moment où j'écris ces lignes, et elle se profile extrêmement dense, avec énormément de nouveaux contenus. 
    Mais l'extension et sa première mise à jour, la 4.1, n'ont apporté qu'un contenu incroyablement pauvre. L'épopée est très courte, aucune histoire annexe (le retour d'Hildibrand est annoncé par une pauvre petite quête de rien du tout, introduite à la 4.1) , la première des deux nouvelles séries de quêtes tribales n'est aussi arrivée qu'à la 4.1 (et elle est complètement inutile... une fois qu'on a monté la réputation à fond et qu'on a acheté la mascotte et la monture, il n'y a plus aucune utilité à faire les quêtes tribales des Kojin, alors que TOUTES les précédentes quêtes tribales ont encore une utilité, elles) , il y a trop peu de nouvelles instances, et les deux nouvelles classes, bien que très intéressantes, contribuent encore à déséquilibrer totalement le jeu en terme de répartitions des rôles de la Trinité (tanks, dps, healers) , là où Heavensward avait eu la brillante idée d'ajouter une classe de chaque rôle. 
    Niveau scénario, c'est catastrophique. Les héros et personnages principaux d'HW (Aymeric, Hilda, Merlwyb, Kan-E-Senna, Y'shtola, Thancred...) deviennent pour la plupart des pauvres figurants sans la moindre utilité (figurants au sens cinématographique du terme, hein... on ne les entend pas parler, pas une ligne de dialogue, que dalle ! ) , il y a des incohérences absolument monstrueuses... la pire se situe pas loin du début.
    Rappelez-vous, à la fin de HW, Yugiri part avec Gosetsu pour rejoindre Doma, leur patrie. Ils partent ENSEMBLE.
    Quand on arrive à Kugane, on y apprend qu'ils ont sans doute pris un bateau. Mais lorsqu'on interroge les marins, tous, sans exception, nous affirment avoir bien vu le grand samourai costaud, mais pas la petite ninja Ao Ra. Et quand on retrouve Gosetsu, il ne nous apprend rien sur Yugiri... et personne ne demande ! Ils étaient censés être ensemble, ils ne le sont plus... pourquoi ? Pourquoi se sont-ils séparés ? Où ? Quand ? Comment ? Comment a-t-elle rallié Doma, là où on la retrouve des heures plus tard ? Nous n'aurons jamais la moindre réponse à toutes ces questions. Entre le moment où on retrouve Gosetsu et celui où on retrouve Yugiri, il n'est pas question d'elle une seule fois. Personne ne demande ni ne se demande, personne ne s'inquiète, personne ne trouve bizarre qu'ils ne soient plus ensemble...
    De la même façon, lorsqu'on amène Alisaie, blessée par Fordola, à l'Etendue de Rhalgr, Y'shtola est censée s'y trouver aussi, alitée... où est-elle ? Nulle part. Entre le moment où elle est gravement blessée en sauvant Lyse, et la toute dernière scène de la toute dernière quête de l'épopée de la 4.0, elle disparait purement et simplement du jeu. 
    En dehors de ces incohérences qui sont nombreuses, cette épopée n'est qu'une répétition de la 2.0. Avec Zenos dans le rôle de Gaius, Fordola dans le rôle de Livia, Lakshmi et Susano dans le rôle des trois Primordiaux d'origine, et Shinryu dans le rôle de l'Ultima Arma ! La seule différence, c'est que les asciens sont plus là pour nous râper les noyaux. Encore que...

    Point positif de cette extension plus que bâclée, les allusions faites aux anciens FF, avec le raid à 24, et les raids à 8 d'Omega. Un point positif uniquement pour les fans de la série qui ont déjà joué aux opus concernés, les autres s'en taperont royalement...

    La 4.2 promet d'être très riche en contenu, espérons que les mises à jour suivantes feront de même, histoire de rattraper le coup. 

    Un 7/10 malgré tout, parce que le jeu reste égal à lui-même, excellent, et en évolution constante à tous les niveaux. Sans cette extension désastreuse, je lui aurais mis un 10...
  • 24 déc. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Orbus est un jeu différent de ce que vous connaissez. On est largué après un tuto super léger dans un monde ouvert.
    J'ai mis pas mal de temps a comprendre comment parler à un PNJ (il faut le saluer de la main, ça parait évident, mais j'en ai chier avant de comprendre) .

    Tout ce que vous faites, vous le faites pour de vrai : taper avec une épée, tir à l'arc, lancer des sorts, ça n'est pas cliquer sur un bouton ou un raccourcis clavier. Ca demande de bouger ses bras pour de vrai. Cela ainsi que le monde ouvert, où comme dans EverQuest à son époque, si on avance dans la mauvaise direction, on croise un gros vilain et on meurt directement, rend le jeu particulièrement addictif.

    Le jeu n'est pas très ergonomique, et graphiquement tout le monde s'accorde à dire qu'il est pas terrible. C'est vrai, mais ce n'est pas ce qui fait un bon jeu.

    Il y a beaucoup de monde, et la communauté est pour le moment vraiment agréable. On rencontre facilement des gens sympa, qui peuvent vous aider quand vous êtes dans une situation difficile, ou bien qui vous emmène dans un groupe pour aller casser des mobs un peu plus costauds.

    Le deux points noirs réels pour moi :
    * Si vous ne maîtrisez pas l'anglais, passez votre chemin. Les discussions, c'est 100 % vocal, il n'y a pas de chat. La communication à distance dans les groupes, il faut parler en utilisant la boussole comme un micro.
    * Je trouve les villes et les villages vides. Quand j'ai vu la place du marché de Guild City aussi vide, j'ai trouvé cela un peu triste. J’espère que les développeurs vont remplir un peu plus ce monde.

    Sinon dans les points positifs :
    * L'immersion, excellente.
    * La communauté, vraiment agréable (peut-être parce qu'on s'est débarrassé des gens qui viennent pour les graphismes uniquement ; ) )
    * Le monde est grand et ouvert, mal balisé pour favoriser la découverte (les cartes s'obtiennent avec les quêtes, et vous ne verrez pas les points vous indiquant votre position ou les objectifs de quête dessus) . Globalement l'exploration se fait en suivant les pancartes.
  • 10 déc. 2017
    Par
    J'ai longtemps joué à Habbo Hotel, on peut dire que j'ai grandi avec. J'ai connu l'époque "faste" de ce jeu avec un nombre important d'animations, gérées par des staffs proches des joueurs, à l'écoute. J'ai ensuite connu la longue période de décrépitude de l'hôtel... les scandales liés à l'achat dans le dos des parents de la part des joueurs les plus jeunes (problème commun à tous les Free to Play, étant leur fond de commerce) , et surtout, le retentissant scandale de pédophilie et de Cybersexe dévoilé par Channel 4 et depuis longtemps décrié par de nombreux utilisateurs à cette époque. Habbo n'avait alors qu'un système de modération très laxiste, pour ne pas dire inexistant. 

    Suite à ces scandales, en 2012, la société mère de Habbo Hotel, Sulake, a pris des mesures drastiques pour mettre en place un réel système de modération. Bien entendu, pour ce qui est des achats, ils n'ont rien fait, puisqu'il s'agit de leur fond de commerce. Ils se sont contentés d'ajouter à leurs conditions d'utilisation que les parents sont responsables des actions de leurs enfants détenteurs d'un compte sur Habbo Hotel. C'est à cette époque que j'ai arrêté de jouer pour la première fois, du fait de la baisse de fréquentation et des changements bâclés du gameplay (suppression du forum, des lieux publics emblématiques, du snowstorm, fermeture la nuit, etc.) , en vue de la création d'une vraie modération.

    J'ai fini par revenir sur Habbo quelques années plus tard, un peu par hasard, je me demandais ce que ça devenait... Eh bien on peut dire que ce n'est pas joli-joli. Ils ont récemment rouvert Habbo la nuit. C'est bien, mais maintenant que le mal est fait c'est un peu tardif. Évidemment, les crédits et mobis sont toujours aussi chers, de ce côté là pas de surprise. Mais ce qui me choque vraiment, c'est la modération. Sulake semble considérer que ses utilisateurs, certes soumis aux conditions d'utilisation mais malgré tout des clients, doivent être traités comme du bétail. Il m'est arrivé plusieurs fois d'être ban ou mute car j'avais prononcé des mots tels que "zinzolin", "cubiste" ou "crédibilité" (ce dont Habbo manque terriblement) . En effet, le système de modération efficace tant attendu se basant en effet sur des "mots-clé", par exemple, le mot bite est automatiquement censuré. 

    Mais ils ont aussi implanté un système plus "violent", qui distribue automatiquement des sanctions lorsque l'utilisateur dit certaines choses. Le problème étant bien entendu que ce système plus violent est très mal conçu. De plus, la censure à proprement parler des mots jugés non appropriés est de pire en pire, il n'est par exemple pas possible de prononcer le mot "campagne" car il contient le mot "cam". On frôle le négationnisme avec la censure de mots tels que "Hitler" ou "esclavage". Que dire ensuite de la censure du mot "homo" qui, avant d'être un mot utilisé par les Cybers et les demandeurs de snaps, définit [l'orientation sexuelle] d'une personne [...], surtout quand d'autre part ils ne censurent pas le mot "hétéro". Vient ensuite le mot "syphilis", dont la raison de sa censure demeure obscure à mes yeux, a-t-on déjà vu un noob dire "la syphilis ça m'excite" ou "[...]"... Il me semble pourtant que donner la possibilité aux plus jeunes de discuter, de débattre et de s'informer sur les MST est un point majeur.

    On peut aussi noter le fait que des mots tels que "négro" sont censurés quand à côté de ça on peut dire sans problème le mot "babtou", traiter les gens de sale blanc ou de sale pédé sans trop de problèmes. Et ainsi, le plus gros mal présent sur Habbo pointe le bout de son nez... Sulake replonge dans ses vieux travers. Autrefois, ils cautionnaient par leur inaction les pédophiles, aujourd'hui ils cautionnent les pseudo-islamistes qui envahissent de plus en plus l'hôtel, [...] Je me rend compte que je me retrouve à être ban 18 heures, une semaine, sans sommation d'un site où j'ai dépensé de l'argent et donc où je devrais être traité avec l'égard qu'est en droit d'attendre tout client pour des motifs idiots, quand d'autres passent leur journée à insulter et menacer sans être inquiété. 

    En somme, Habbo Hotel est devenu un état policier qui ferme les yeux sur certaines choses et en sanctionne d'autres injustement. Un endroit où il est bien entendu toujours possible de pratiquer le Cybersexe, et même de se faire harponner sur d'autres supports, comme si la censure du mot "snap" allait suffire... Non content d'être un paradis pour pédophile, ce site est aussi devenu un paradis pour harceleurs islamistes. C'est ce qui arrive quand on confie la modération à de simples joueurs que l'on promeut au rang "d'ambassadeurs", les laissant libres de ban/mute ceux qu'ils veulent, et de faire du favoritisme envers certaines personnes ou populations. Quant au service client, il demeure basé en Espagne et n'est donc d'aucune aide.

    Venons en aux mobis et au marché... Comment dire que je trouve honteux d'en arriver à vendre les pièces servant à troquer avec ses crédits pour 1 crédit de plus que leur valeur faciale. Je trouve aussi choquant de prélever 1 crédit de commission lors de chaque vente au marché et 1 crédit de plus à chaque fois que le montant de la vente dépasse une centaine. Ils pensent donc qu'ils ne nous pompent pas assez de tunes ? Ils pensent peut-être que c'est à leurs utilisateurs de payer leurs déboires financiers liés à leur gestion merdique et à leur laxisme ? Que dire aussi des mobis "rares" et "ultras" vendus à prix d'or que Sulake nous sort et qui sont au mieux un recyclage d'anciens rares qui ont eu du succès, et dans le pire des cas des mobis bâclés et sur-côtés...

    Je ne recommande donc pas du tout Habbo que ce soit aux nouveaux comme aux anciens joueurs, il y a malgré tout du bon, mais il ne vient pas de Sulake, mais des joueurs eux-mêmes qui pour certains savent être agréable, dialoguer, échanger sans insultes, aider ceux qui en ont besoin. Ce sont les joueurs eux-mêmes qui doivent créer des animations, des jeux, des appartements sympas, puisque Sulake de son côté persiste dans son immobilisme et sa volonté de profit. Oui, mesdames, messieurs, là est le vrai problème. Le fait que Sulake ne cherche que du profit sans se soucier un instant du confort d'utilisation de son site. Ils rognent sur tout pour satisfaire les attentes financières du groupe obscur qui les possède à 100 % "Elisa". A fuir ou à abandonner, et très vite. Ça leur fera les pieds.
  • 19 nov. 2017
    Par
    Fan du contenu de World of Warcraft. Nostalgique certainement, j'ai repris mon compte WoW il y a un mois et je suis déçu.

    Parti à l'extension Cataclysm, je suis revenu pour Legion. J'ai monté un personnage jusqu'au niveau 80 (seulement, oui mais ça m'a suffit malheureusement...) .
    Je peux comprendre la volonté de Blizzard d’accélérer la phase de leveling, le contenu étant beaucoup plus long. Seulement trop de facilité a tué l'esprit de communauté, à mon sens. Peu importe le pourquoi du comment. Et je ne vais pas parler ici du gameplay, des modifications PvE, PvP, seulement de l'aspect communautaire. Aspect important à mon sens, car si c'est pour jouer solo sur 110 niveau, autant jouer à des jeux "solo".

    Plus besoin de grouper ou de communiquer avec qui que ce soit pour les "quêtes difficiles" ou les donjons en phase de leveling.
    En donjon aléatoire, j'ai eu l'impression que dire "bonjour" était bizarre. Communiquer avec son groupe semble useless. Chacun fait sa vie, j'ai vu des groupes se disloquer (deux d'un coté, trois de l'autre) , certainement en désaccord sur l'avancé du donjon et les boss à tuer ou non, aucune communication et quand tu essayes, pas de réponses.

    Le p'ti gars qui s'est perdu après un wipe, tourne en rond sans rien dire, et les autres s'en moquent et avancent de leur coté car à trois ou quatre, ça passe...
    Pour le leveling, ce n'est pas mieux : tu nettoies une grotte, arrives au boss à tuer et un gars arrive derrière (facile de te rattraper, tu as tout nettoyé...) , arrive et pull le mob à ta place... Pas très contraignant en soi puisqu'il repop très vite, mais sérieux, quel manque de civisme... Même sur des mobs quelconque, j'ai remarqué un plaisir pour certains joueurs à aggro les mobs sur lesquels tu cours, alors qu'il y avait les mêmes plus proches d'eux. "_"

    Pour moi, le constat est là : level 0 à 80, je me suis fait 0 contact Oo. Je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec des gens sympa, pas suffisamment pour les mettre en contact.
    Attention, je ne dis pas qu'il n'existe plus de joueurs sympa ayant l'esprit de communauté mais le système de jeu d'aujourd'hui ne facilite pas la rencontre. Il semblerait que communiquer entre joueurs, à moins d’être hl et très actif en raid, soit useless aujourd'hui...
    Certains me diront que dans leur guilde, il y a plein de gens sympa et je n'en doute pas non plus. Mais faut-il encore les trouver et avoir les pré-requis pour rentrer. ; p

    Blizzard a certainement bien évolué pour la clientèle ciblée, les jeunes doivent en être très satisfaits. Moi, je ne rajeunis pas et je n'ai évidement pas les mêmes attentes d'un MMORPG (passé 25 ans) que mes petits frères de 13 et 14 ans.
  • 16 oct. 2017
    Ce jeu a su évoluer et rester agréable à jouer même pour un nouveau joueur. Il contient une vraie histoire. 
    Au fur et à mesure de sa progression, le joueur visite des régions différentes et l'histoire évolue à chaque fois donc, pas de risque de lassitude pour celui qui veut découvrir à fond ce jeu.
    L'idéal est de jouer en mode VIP mais le free-to-play permet de jouer gratuitement jusqu'au niveau 30 et permet d'avoir une bonne vision de ce jeu. 
    La communauté française est agréable et il ne faut pas hésiter à se servir du canal monde pour demander des renseignements. Vu l'âge du jeu, il existe sur Internet suffisamment d'informations pour trouver une réponse par soi-même.
    Extension après extension, le jeu est devenu énorme. Difficile de rester sans rien faire. 
    L'artisanat apporte un vrai plus pour aider à faire progresser son avatar. Il est même essentiel dès le niveau 50 pour fabriquer ses armes légendaires et indispensable au niveau 100 pour fabriquer son propre équipement.
    Il est possible d'avoir sa maison et de la décorer. 
    Pour les élitistes, il est possible d'optimiser son personnage en fonction de sa classe, de sa race. 
    Pour les amateurs de roleplay, il est possible de créer une ascendance et de se forger une vraie histoire dans l'histoire. Quelques guildes roleplay existent encore.
  • 5 oct. 2017
    Par Avatar de Mwen
    Victime de son succès, mais aussi d'attaques DDOS !

    Un sandbox, trop sandbox... Si l'absence de quêtes oblige à se les créer soi-même, le background du jeu est inexistant.
    Le PvE est compliqué à bas niveau, mais offre au moins un super challenge.
    le GvG est en réalité une instance de cinq joueurs élus par les siens pour tenter de prendre ou défendre un territoire. Si vous recherchez le combat de masse, passez votre chemin.
    Graphiquement, il est mignon et les sorts sont simples - pas d'effet stroboscopique, c'est appréciable pour la lecture d'un combat.
    Le système basé sur huit paliers à débloquer pour l'artisanat ou les permissions de ports d'armures, d'armes et de montures. Bien pensé.
    Il aura fallu 30 jours pour voir se vider le serveur de ses joueurs rendant des maps extrêmement nombreuses et grandes, mais totalement vide...
    Il manque la carotte pour se motiver davantage et jouer de longues heures de plus.
    Sur le papier, il paraissait bien... mais seulement sur le papier !

    Le modèle économique est intéressant et unique, avec la possibilité de payer son abonnement en monnaie du jeu, mais a aussi un coté P2W.
    Ouf, j'ai pas remis 10 euros !
    Publié le 5 oct. 2017 à 23:18, modifié le 5 oct. 2017 à 23:26
  • 5 oct. 2017
    Par
    Et oui, même seize ans après avoir commencé à y jouer, je n'en suis toujours pas lassé !

    Et pourtant je lui en ai fait des infidélités... Mais impossible de l'oublier, j'y retourne toujours ! Le PvE est devenu intéressant avec beaucoup de nouvelles quêtes à faire en solo ou en groupe, le PvP est tout simplement grandiose avec un système de trois royaumes n'ayant qu'une seule classe miroir (jamais rien vu de tel et pourtant, j'ai essayé tout ce qui est "essayable" sur le marché) ... Et oui, chaque royaume a son style, chaque royaume a ses classes. 

    Et pas besoin de cinq ans pour être niveau 50 et stuff ! Avec une petite guilde sympa (et il y en a beaucoup) , on est opérationnel très très rapidement ! Après... Easy to play, hard to master.
  • 21 sept. 2017
    0 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Y jouant depuis les bêtas depuis que j'ai 15 ans (j'en ai 30) , ce jeu était une merveille.

    Oui, était. 

    Visuellement, irréprochable. le jeu est beau, l'univers est particulier et travaillé.
    La prise en main est simple et tout nouveau joueur débutant sur le jeu n'aura aucun mal à s'y retrouver.

    Malheureusement, étant au niveau max depuis plus d'une décennie sur huit comptes et ayant une très bonne optimisation, j'en suis arrivé à ne plus savoir quoi faire sur le jeu.

    Ankama a supprimé tous les modes de jeu que tout le monde aimait et a rajouté certaines choses qui ont complètement détruit le jeu :

    - Les traques ont disparu : c'est LE mode de jeu que tout le monde adorait, traquer sa proie de partout avec gain d'xp, de kamas et de notoriété.
    Je n'ai jamais compris pourquoi ils l'ont enlevé (même si tous les "kikouloljeankevin" qui pleuraient sur le forum et le support ont, je pense, forcé les dev à supprimer ce mode si génial) .

    - Les alliances : ou comment défoncer le PvP pur sur un jeu...
    Réunissez tous les meilleurs joueurs d'un serveur dans une méga grosse guilde, et vous avez un monopole des zones de drop, d'xp et vous n'avez plus aucune opposition. 
    "De mon temps", avant les alliances, il y avait une guerre incessante entre 6-7 grosses guildes qui tentaient de se tailler la part du lion, générant du PvP avec les attaques de percepteurs. Maintenant, imaginez une guilde avec 90 joueurs prêts à défendre leur percepteur tout le temps.
    Et quand l'attaque est trop forte, il n'y a plus aucune résistance...

    - Les dofus : avant, tu devais passer des heures pour espérer avoir un dofus, car oui, ils se dropaient. Maintenant, les jets sont fixes, et disponible via une quête... quand toi tu as passé des années à suer, voilà qu'Ankama décide de favoriser les nouveaux joueurs, sans aucune reconnaissance de ton temps passé...


    J'attends avec impatience l'ouverture mi-octobre du serveur monocompte... Recommencer à zéro, sans monopole, à l'ancienne... Trimer pour monter son personnage, s'équiper, se parchotter... retrouver cet engouement des débuts, et rusher le ladder, devenir le plus riche, ou le plus fort...

    Car malgré tout, ce jeu est magnifique, mérite un 10/10... Mais il perd la moitié de sa valeur, à cause de développeurs qui refusent d'écouter la communauté, la vraie, et préfère tendre l'oreille vers ceux qui se plaignent car ils n'ont pas ce qu'ils veulent tout de suite...
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 16 sept. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Après avoir lu les autres critiques, je m'aperçois que tout a été bien dis sur ce jeu. Mais j'ai promis une critique alors ce sera chose faite.

    Je vais partager avec vous certains de mes meilleurs souvenirs de ce jeu.

    Le premier souvenir que j'ai de ce jeu est un cul nul armé d'une fourche courir derrière un autre cul nul qui avait eut le malheur de passer près de notre camp.
    J'ai tout de suite trouvé ce jeu délirant avec une liberté totale et une interdépendance intelligente avec les autres du fait de la spécialisation des métiers.

    En effet, j'adore ce moment où on est quasiment à poil, sans autre arme qu'une hache primitive et il faut chasser, augmenter ses compétences, éviter certains animaux et ou les combats pour un emplacement peut dégénérer rapidement en bataille rangée de  15 contre 15.
    J'ai ce souvenir de bataille à la hache primitive avec mes amis américains.
    Nous venions d arriver sur un serveur et nous nous sommes donné rendez vous à un endroit ou il y avait déjà quelques personnes alors que le serveur venait à peine d'être lancé. Au lieu d'attendre pour attaquer, nous y sommes allés par petit groupe et avons perdus. Puis morts, nous sommes revenus et nous nous sommes préparés. Nous les avons alors attaqués et une vraie batailles rangée à la hache primitive a eut lieu. On ne savait pas qui était qui à part en regardant un peu les noms, quelle barre de rire cette bataille ! Nous les avons vaincu et nous nous sommes emparés de leur emplacement.

    Un autre aspect sur lequel je veux appuyer est l'aventure humaine. Sur ce jeu, un homme seul n'a pas d'avenir. Mais ensemble, nous allons loin.
    Le nécessité de coopérer, de s'organiser, de se socialiser et finalement de partager ensemble tant de temps... fait pour l'instant de ce jeu un jeu unique en son genre.
    Publié le 16 sept. 2017 à 11:20, modifié le 16 sept. 2017 à 12:03
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 sept. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Par
    Life is feudal : MMO est la suite logique à LIF:YO
    Le jeu est un MMO Medieval dont tout est à faire !
    Vous enterez dans un jeu qui vous limite et vous oblige à vous spécialiser pour faire votre place, ainsi la coopération avec une 20ene de joueurs est nécessaire pour couvrir un maximum de métiers et permettre ensemble de faire tout ce qu'un village à besoin, un constructeur, un menuisier, un forgeron, un mineur, un éleveur, un fermier, un herboriste, et ça c'est que le coté des compétences de production, le combat est technique et dépend des compétences de combat. Vous ne pourrez pas faire un cavalier, archée, découpeur de tête, la spécialisation est nécessaire et la puissance réside dans l'entrainement, la communication, la coordination des différents types de guerriers et la stratégie finale . Vous ne jouerez que l'un des hommes sur le combat, ainsi seul vous n'aurez pas de chance de survivre face aux animaux sauvages ainsi qu'à la cupidité des hommes qui ne vous ferons pas de cadeau ; ) .
    La patience est la première des qualités qui vous sera nécessaire (10ene de jours pour faire un bon camp) pour arriver à un niveau suffisant pour vous mettre un peu en sécurité
    L'union fait la force, et la force tient dans la durée des relations qu'on porte aux autres alors si vous desirez vous y faire un nom de voleur, le MMO vous infligera des malus importants pour vos actions "non préparer", Seul les guerres déclarés vous empechera de subbir ses malus et vous permettra de vous battre, jusqu'à mourrir des 20ene de fois !

    Alors LIF:MMO melee l'univers du médiéval, l'esprit méfiant des humains, et l'économie à créer !

    Krossfire deBlanchePierre
  • 3 sept. 2017
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Calis
    Joueur depuis le bêta-test, c'est toujours un véritable plaisir de me connecter sur jeu ! Malgré une perte de vitesse de nombreux joueurs continuent de passer régulièrement le tout dans une ambiance conviviale ce qui fait que cette communauté est vraiment exceptionnelle (plusieurs joueurs très soudés se sont d'ailleurs rencontrés IRL à plusieurs reprises) ! Les possibilités offertes par le jeu sont vraiment intéressantes :

    - Les quêtes, très nombreuses, permettent de maintenir un fil conducteur dans la progression. La difficulté de quelques-unes d'entre elles (l'arbre sacré par exemple) permettent de ne pas s'ennuyer et de fournir de la réflexion pour ceux qui apprécient cet aspect (bien évidement, la communauté vient en aide à ceux qui le demandent et souhaitent la réponse directement) .
    - L'artisanat de fabrication s'échelonne à l'heure actuelle sur cinq niveaux de recettes (il y a sept rangs allant de débutant à grand maître dans plusieurs métiers) . Il y a également la possibilité de récolter des ingrédients qui complètent des équipements droppés sur les monstres qui, ensemble, constituent les éléments de chaque recette.
    - Les builds sont variés en plus de deux arbres de compétences par classe (avec la possibilité de les mixer) , les personnages peuvent accentuer certaines de leurs caractéristiques sur leur taux de frappes critiques, leur possibilité d'esquiver les frappes, etc.
    - Le RP a un vrai potentiel. Même si la section du forum dédiée à cette effet est carrément en stand-by, certains rôlistes de qualité ne demandent qu'un ou deux éléments entraînants pour s'y remettre.
    - Le système de donjon, les arènes et certains monstres difficiles à tuer font d'Omtorn un jeu où l'entraide est de rigueur notamment entre les anciens et les plus nouveaux.
    - La possibilité de créer jusqu'à quatre personnages par compte est appréciable pour pouvoir jouer toutes les classes (ou même la même avec un montage différent) , voire d'avoir un personnage dans les quatre factions disponibles (les Elfes étant alliés aux Humains et les Giths aux Ulaths) .

    J'oublie certainement encore de nombreuses choses qui ne me viennent pas à l'esprit mais dont je me ferai un plaisir, avec les autres, de vous faire découvrir ! [...]

    Au plaisir de vous revoir prochainement sur Omtorn !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 3 sept. 2017
    Slayers Online (aka SO) est le premier jeu MMORPG de mon enfance. J'avais passé de longues heures à jouer allègrement à chasser des blobs tout en papotant dans la bonne humeur avec des centaines de joueurs.

    Assez de nostalgie, rentrons dans le vif du sujet.

    Ce jeu est devenu une daube innommable, comme j'en avais rarement vues sur Internet.

    *** Les Bugs.
    Le client crash à répétition (jusqu'à plusieurs fois par heure) , les boss sont pour certains tellement buggués que les joueurs n'y vont plus depuis des mois. Les persos ne répondent plus à certaines actions. Sur certaines maps, le personnage ralentit... Il faut parfois jusque 3-4 minutes pour traverser une map qui, à vitesse normale, prendrait moins de 15s. Bien entendu, il s'agit de la map carrefour que l'on est amené à traverser 25 fois par quête.

    *** Les quêtes.
    En parlant de ces dernières. Du grand foutage de gueule. Traverser une longue carte (durée sept mins) , pour parler à un personnage, qui demande de revenir sur ses pas, au point de départ, pour prendre un objet et lui ramener. Soit une perte de temps de plus de 25 mins, juste pour ouvrir une porte ! Et vous en aurez 5 - 6 à ouvrir ensuite...

    *** La communauté.
    Inexistante. Il doit péniblement rester 30 joueurs actifs, qui se connectent par paquets de 10. Impossible de commercer, de dialoguer... Car les survivants sont des joueurs doués d'une vulgarité sans pareil, les insultes volent systématiquement. Est-ce qu'il y a des modos vivants ?

    Bref. Si la nostalgie vous tient, fuyez. Gardez les bons souvenirs de ce jeu ... Mais ne venez pas en créer de nouveaux !
  • Afficher les critiques suivantes