Critiques et tests RSS

  • 19 nov. 2017
    Par
    Fan du contenu de World of Warcraft. Nostalgique certainement, j'ai repris mon compte WoW il y a un mois et je suis déçu.

    Parti à l'extension Cataclysm, je suis revenu pour Legion. J'ai monté un personnage jusqu'au niveau 80 (seulement, oui mais ça m'a suffit malheureusement...) .
    Je peux comprendre la volonté de Blizzard d’accélérer la phase de leveling, le contenu étant beaucoup plus long. Seulement trop de facilité a tué l'esprit de communauté, à mon sens. Peu importe le pourquoi du comment. Et je ne vais pas parler ici du gameplay, des modifications PvE, PvP, seulement de l'aspect communautaire. Aspect important à mon sens, car si c'est pour jouer solo sur 110 niveau, autant jouer à des jeux "solo".

    Plus besoin de grouper ou de communiquer avec qui que ce soit pour les "quêtes difficiles" ou les donjons en phase de leveling.
    En donjon aléatoire, j'ai eu l'impression que dire "bonjour" était bizarre. Communiquer avec son groupe semble useless. Chacun fait sa vie, j'ai vu des groupes se disloquer (deux d'un coté, trois de l'autre) , certainement en désaccord sur l'avancé du donjon et les boss à tuer ou non, aucune communication et quand tu essayes, pas de réponses.

    Le p'ti gars qui s'est perdu après un wipe, tourne en rond sans rien dire, et les autres s'en moquent et avancent de leur coté car à trois ou quatre, ça passe...
    Pour le leveling, ce n'est pas mieux : tu nettoies une grotte, arrives au boss à tuer et un gars arrive derrière (facile de te rattraper, tu as tout nettoyé...) , arrive et pull le mob à ta place... Pas très contraignant en soi puisqu'il repop très vite, mais sérieux, quel manque de civisme... Même sur des mobs quelconque, j'ai remarqué un plaisir pour certains joueurs à aggro les mobs sur lesquels tu cours, alors qu'il y avait les mêmes plus proches d'eux. "_"

    Pour moi, le constat est là : level 0 à 80, je me suis fait 0 contact Oo. Je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec des gens sympa, pas suffisamment pour les mettre en contact.
    Attention, je ne dis pas qu'il n'existe plus de joueurs sympa ayant l'esprit de communauté mais le système de jeu d'aujourd'hui ne facilite pas la rencontre. Il semblerait que communiquer entre joueurs, à moins d’être hl et très actif en raid, soit useless aujourd'hui...
    Certains me diront que dans leur guilde, il y a plein de gens sympa et je n'en doute pas non plus. Mais faut-il encore les trouver et avoir les pré-requis pour rentrer. ; p

    Blizzard a certainement bien évolué pour la clientèle ciblée, les jeunes doivent en être très satisfaits. Moi, je ne rajeunis pas et je n'ai évidement pas les mêmes attentes d'un MMORPG (passé 25 ans) que mes petits frères de 13 et 14 ans.
  • 16 oct. 2017
    Ce jeu a su évoluer et rester agréable à jouer même pour un nouveau joueur. Il contient une vraie histoire. 
    Au fur et à mesure de sa progression, le joueur visite des régions différentes et l'histoire évolue à chaque fois donc, pas de risque de lassitude pour celui qui veut découvrir à fond ce jeu.
    L'idéal est de jouer en mode VIP mais le free-to-play permet de jouer gratuitement jusqu'au niveau 30 et permet d'avoir une bonne vision de ce jeu. 
    La communauté française est agréable et il ne faut pas hésiter à se servir du canal monde pour demander des renseignements. Vu l'âge du jeu, il existe sur Internet suffisamment d'informations pour trouver une réponse par soi-même.
    Extension après extension, le jeu est devenu énorme. Difficile de rester sans rien faire. 
    L'artisanat apporte un vrai plus pour aider à faire progresser son avatar. Il est même essentiel dès le niveau 50 pour fabriquer ses armes légendaires et indispensable au niveau 100 pour fabriquer son propre équipement.
    Il est possible d'avoir sa maison et de la décorer. 
    Pour les élitistes, il est possible d'optimiser son personnage en fonction de sa classe, de sa race. 
    Pour les amateurs de roleplay, il est possible de créer une ascendance et de se forger une vraie histoire dans l'histoire. Quelques guildes roleplay existent encore.
  • 5 oct. 2017
    Par
    Victime de son succès, mais aussi d'attaques DDOS !

    Un sandbox, trop sandbox... Si l'absence de quêtes oblige à se les créer soi-même, le background du jeu est inexistant.
    Le PvE est compliqué à bas niveau, mais offre au moins un super challenge.
    le GvG est en réalité une instance de cinq joueurs élus par les siens pour tenter de prendre ou défendre un territoire. Si vous recherchez le combat de masse, passez votre chemin.
    Graphiquement, il est mignon et les sorts sont simples - pas d'effet stroboscopique, c'est appréciable pour la lecture d'un combat.
    Le système basé sur huit paliers à débloquer pour l'artisanat ou les permissions de ports d'armures, d'armes et de montures. Bien pensé.
    Il aura fallu 30 jours pour voir se vider le serveur de ses joueurs rendant des maps extrêmement nombreuses et grandes, mais totalement vide...
    Il manque la carotte pour se motiver davantage et jouer de longues heures de plus.
    Sur le papier, il paraissait bien... mais seulement sur le papier !

    Le modèle économique est intéressant et unique, avec la possibilité de payer son abonnement en monnaie du jeu, mais a aussi un coté P2W.
    Ouf, j'ai pas remis 10 euros !
    Publié le 5 oct. 2017 à 23:18, modifié le 5 oct. 2017 à 23:26
  • 5 oct. 2017
    Par
    Et oui, même seize ans après avoir commencé à y jouer, je n'en suis toujours pas lassé !

    Et pourtant je lui en ai fait des infidélités... Mais impossible de l'oublier, j'y retourne toujours ! Le PvE est devenu intéressant avec beaucoup de nouvelles quêtes à faire en solo ou en groupe, le PvP est tout simplement grandiose avec un système de trois royaumes n'ayant qu'une seule classe miroir (jamais rien vu de tel et pourtant, j'ai essayé tout ce qui est "essayable" sur le marché) ... Et oui, chaque royaume a son style, chaque royaume a ses classes. 

    Et pas besoin de cinq ans pour être niveau 50 et stuff ! Avec une petite guilde sympa (et il y en a beaucoup) , on est opérationnel très très rapidement ! Après... Easy to play, hard to master.
  • 21 sept. 2017
    0 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Y jouant depuis les bêtas depuis que j'ai 15 ans (j'en ai 30) , ce jeu était une merveille.

    Oui, était. 

    Visuellement, irréprochable. le jeu est beau, l'univers est particulier et travaillé.
    La prise en main est simple et tout nouveau joueur débutant sur le jeu n'aura aucun mal à s'y retrouver.

    Malheureusement, étant au niveau max depuis plus d'une décennie sur huit comptes et ayant une très bonne optimisation, j'en suis arrivé à ne plus savoir quoi faire sur le jeu.

    Ankama a supprimé tous les modes de jeu que tout le monde aimait et a rajouté certaines choses qui ont complètement détruit le jeu :

    - Les traques ont disparu : c'est LE mode de jeu que tout le monde adorait, traquer sa proie de partout avec gain d'xp, de kamas et de notoriété.
    Je n'ai jamais compris pourquoi ils l'ont enlevé (même si tous les "kikouloljeankevin" qui pleuraient sur le forum et le support ont, je pense, forcé les dev à supprimer ce mode si génial) .

    - Les alliances : ou comment défoncer le PvP pur sur un jeu...
    Réunissez tous les meilleurs joueurs d'un serveur dans une méga grosse guilde, et vous avez un monopole des zones de drop, d'xp et vous n'avez plus aucune opposition. 
    "De mon temps", avant les alliances, il y avait une guerre incessante entre 6-7 grosses guildes qui tentaient de se tailler la part du lion, générant du PvP avec les attaques de percepteurs. Maintenant, imaginez une guilde avec 90 joueurs prêts à défendre leur percepteur tout le temps.
    Et quand l'attaque est trop forte, il n'y a plus aucune résistance...

    - Les dofus : avant, tu devais passer des heures pour espérer avoir un dofus, car oui, ils se dropaient. Maintenant, les jets sont fixes, et disponible via une quête... quand toi tu as passé des années à suer, voilà qu'Ankama décide de favoriser les nouveaux joueurs, sans aucune reconnaissance de ton temps passé...


    J'attends avec impatience l'ouverture mi-octobre du serveur monocompte... Recommencer à zéro, sans monopole, à l'ancienne... Trimer pour monter son personnage, s'équiper, se parchotter... retrouver cet engouement des débuts, et rusher le ladder, devenir le plus riche, ou le plus fort...

    Car malgré tout, ce jeu est magnifique, mérite un 10/10... Mais il perd la moitié de sa valeur, à cause de développeurs qui refusent d'écouter la communauté, la vraie, et préfère tendre l'oreille vers ceux qui se plaignent car ils n'ont pas ce qu'ils veulent tout de suite...
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 16 sept. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Après avoir lu les autres critiques, je m'aperçois que tout a été bien dis sur ce jeu. Mais j'ai promis une critique alors ce sera chose faite.

    Je vais partager avec vous certains de mes meilleurs souvenirs de ce jeu.

    Le premier souvenir que j'ai de ce jeu est un cul nul armé d'une fourche courir derrière un autre cul nul qui avait eut le malheur de passer près de notre camp.
    J'ai tout de suite trouvé ce jeu délirant avec une liberté totale et une interdépendance intelligente avec les autres du fait de la spécialisation des métiers.

    En effet, j'adore ce moment où on est quasiment à poil, sans autre arme qu'une hache primitive et il faut chasser, augmenter ses compétences, éviter certains animaux et ou les combats pour un emplacement peut dégénérer rapidement en bataille rangée de  15 contre 15.
    J'ai ce souvenir de bataille à la hache primitive avec mes amis américains.
    Nous venions d arriver sur un serveur et nous nous sommes donné rendez vous à un endroit ou il y avait déjà quelques personnes alors que le serveur venait à peine d'être lancé. Au lieu d'attendre pour attaquer, nous y sommes allés par petit groupe et avons perdus. Puis morts, nous sommes revenus et nous nous sommes préparés. Nous les avons alors attaqués et une vraie batailles rangée à la hache primitive a eut lieu. On ne savait pas qui était qui à part en regardant un peu les noms, quelle barre de rire cette bataille ! Nous les avons vaincu et nous nous sommes emparés de leur emplacement.

    Un autre aspect sur lequel je veux appuyer est l'aventure humaine. Sur ce jeu, un homme seul n'a pas d'avenir. Mais ensemble, nous allons loin.
    Le nécessité de coopérer, de s'organiser, de se socialiser et finalement de partager ensemble tant de temps... fait pour l'instant de ce jeu un jeu unique en son genre.
    Publié le 16 sept. 2017 à 11:20, modifié le 16 sept. 2017 à 12:03
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 sept. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Par
    Life is feudal : MMO est la suite logique à LIF:YO
    Le jeu est un MMO Medieval dont tout est à faire !
    Vous enterez dans un jeu qui vous limite et vous oblige à vous spécialiser pour faire votre place, ainsi la coopération avec une 20ene de joueurs est nécessaire pour couvrir un maximum de métiers et permettre ensemble de faire tout ce qu'un village à besoin, un constructeur, un menuisier, un forgeron, un mineur, un éleveur, un fermier, un herboriste, et ça c'est que le coté des compétences de production, le combat est technique et dépend des compétences de combat. Vous ne pourrez pas faire un cavalier, archée, découpeur de tête, la spécialisation est nécessaire et la puissance réside dans l'entrainement, la communication, la coordination des différents types de guerriers et la stratégie finale . Vous ne jouerez que l'un des hommes sur le combat, ainsi seul vous n'aurez pas de chance de survivre face aux animaux sauvages ainsi qu'à la cupidité des hommes qui ne vous ferons pas de cadeau ; ) .
    La patience est la première des qualités qui vous sera nécessaire (10ene de jours pour faire un bon camp) pour arriver à un niveau suffisant pour vous mettre un peu en sécurité
    L'union fait la force, et la force tient dans la durée des relations qu'on porte aux autres alors si vous desirez vous y faire un nom de voleur, le MMO vous infligera des malus importants pour vos actions "non préparer", Seul les guerres déclarés vous empechera de subbir ses malus et vous permettra de vous battre, jusqu'à mourrir des 20ene de fois !

    Alors LIF:MMO melee l'univers du médiéval, l'esprit méfiant des humains, et l'économie à créer !

    Krossfire deBlanchePierre
  • 3 sept. 2017
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Calis
    Joueur depuis le bêta-test, c'est toujours un véritable plaisir de me connecter sur jeu ! Malgré une perte de vitesse de nombreux joueurs continuent de passer régulièrement le tout dans une ambiance conviviale ce qui fait que cette communauté est vraiment exceptionnelle (plusieurs joueurs très soudés se sont d'ailleurs rencontrés IRL à plusieurs reprises) ! Les possibilités offertes par le jeu sont vraiment intéressantes :

    - Les quêtes, très nombreuses, permettent de maintenir un fil conducteur dans la progression. La difficulté de quelques-unes d'entre elles (l'arbre sacré par exemple) permettent de ne pas s'ennuyer et de fournir de la réflexion pour ceux qui apprécient cet aspect (bien évidement, la communauté vient en aide à ceux qui le demandent et souhaitent la réponse directement) .
    - L'artisanat de fabrication s'échelonne à l'heure actuelle sur cinq niveaux de recettes (il y a sept rangs allant de débutant à grand maître dans plusieurs métiers) . Il y a également la possibilité de récolter des ingrédients qui complètent des équipements droppés sur les monstres qui, ensemble, constituent les éléments de chaque recette.
    - Les builds sont variés en plus de deux arbres de compétences par classe (avec la possibilité de les mixer) , les personnages peuvent accentuer certaines de leurs caractéristiques sur leur taux de frappes critiques, leur possibilité d'esquiver les frappes, etc.
    - Le RP a un vrai potentiel. Même si la section du forum dédiée à cette effet est carrément en stand-by, certains rôlistes de qualité ne demandent qu'un ou deux éléments entraînants pour s'y remettre.
    - Le système de donjon, les arènes et certains monstres difficiles à tuer font d'Omtorn un jeu où l'entraide est de rigueur notamment entre les anciens et les plus nouveaux.
    - La possibilité de créer jusqu'à quatre personnages par compte est appréciable pour pouvoir jouer toutes les classes (ou même la même avec un montage différent) , voire d'avoir un personnage dans les quatre factions disponibles (les Elfes étant alliés aux Humains et les Giths aux Ulaths) .

    J'oublie certainement encore de nombreuses choses qui ne me viennent pas à l'esprit mais dont je me ferai un plaisir, avec les autres, de vous faire découvrir ! [...]

    Au plaisir de vous revoir prochainement sur Omtorn !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 3 sept. 2017
    Slayers Online (aka SO) est le premier jeu MMORPG de mon enfance. J'avais passé de longues heures à jouer allègrement à chasser des blobs tout en papotant dans la bonne humeur avec des centaines de joueurs.

    Assez de nostalgie, rentrons dans le vif du sujet.

    Ce jeu est devenu une daube innommable, comme j'en avais rarement vues sur Internet.

    *** Les Bugs.
    Le client crash à répétition (jusqu'à plusieurs fois par heure) , les boss sont pour certains tellement buggués que les joueurs n'y vont plus depuis des mois. Les persos ne répondent plus à certaines actions. Sur certaines maps, le personnage ralentit... Il faut parfois jusque 3-4 minutes pour traverser une map qui, à vitesse normale, prendrait moins de 15s. Bien entendu, il s'agit de la map carrefour que l'on est amené à traverser 25 fois par quête.

    *** Les quêtes.
    En parlant de ces dernières. Du grand foutage de gueule. Traverser une longue carte (durée sept mins) , pour parler à un personnage, qui demande de revenir sur ses pas, au point de départ, pour prendre un objet et lui ramener. Soit une perte de temps de plus de 25 mins, juste pour ouvrir une porte ! Et vous en aurez 5 - 6 à ouvrir ensuite...

    *** La communauté.
    Inexistante. Il doit péniblement rester 30 joueurs actifs, qui se connectent par paquets de 10. Impossible de commercer, de dialoguer... Car les survivants sont des joueurs doués d'une vulgarité sans pareil, les insultes volent systématiquement. Est-ce qu'il y a des modos vivants ?

    Bref. Si la nostalgie vous tient, fuyez. Gardez les bons souvenirs de ce jeu ... Mais ne venez pas en créer de nouveaux !
  • 29 août 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Attention la première chose à penser : augmenter SIGNIFICATIVEMENT la vitesse de toute action dans le jeu si vous jouez sur votre serveur ou en solo, car sinon ce jeu nécessite un temps infini pour faire la moindre chose.


    Sinon : un monde riche et dynamique, une capacité d'évolution forte (conçu pour être "modable") et de rejouabilité (différents gameplays possibles) .

    Coté technique : certainement beaucoup à redire (surtout durant l'accès anticipé) mais dans l'immense majorité, je trouve le jeu dans le haut du panier dans le genre, en terme de qualité technique. Le rendu peut être époustouflant quand on est en vol.

    Maniabilité assez bonne, même si le combat au corps à corps n'est pas parfait. 

    Personnellement, je ne vois pas l’intérêt du PVP, donc je n'en parlerais pas. Dans l'aspect PVE, quelques lacunes dans les déplacements, des "bestioles" entrainant des possibilités de "truquer" le jeu mais pas mal de variations possibles de comportements des bêtes (comme le fait de perdre son arme, de se faire piquer des objets dans l'inventaire, de se mettre hors de son champs de vision...) .

    Enfin : en solo, on ne peut pas tout faire de mon point de vue, donc plus utile de jouer en petit groupe de trois ou quatre joueurs.
  • 27 août 2017
    Jeu très riche et qui demande de la réflexion dès le début, pour ne pas avoir à refaire un personnage qui tienne la route à haut niveau.

    Hélas, il souffre de serveurs à la ramasse et la connexion passe par tellement de chemins détournés que c'est injouable la plupart de temps.
    Sauf si vous êtes un pro en informatique, en bidouillage et en anglais.
    Le service technique est très à l'écoute et très compétent, si vous avez ces qualités là, sinon, tant pis pour vous...
    Vraiment dommage...

    Par contre, il est gratuit, vous ne risquez rien à l'essayer, juste être déçu passé les 20-30 premiers niveaux. Quand vous vous habituerez à votre personnage et que vous aurez pris plaisir au jeu... et que votre avatar ramera dans la semoule au point qu'il sera mort avant même de pouvoir faire un pas.
    On attend toujours les correctifs pour palier à ces problèmes, annoncés depuis belle lurette mais non implantés.
    Au bout de quelques années à ne pouvoir jouer que par intermittence, sachant qu'une league (les "extensions" du jeu) dure trois mois et qu'on ne peut jamais arriver au bout à moins de prier quotidiennement le dieu de la connexion, ben on se lasse...
  • 9 août 2017
    1 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Par un compte supprimé
    Voilà un jeu auquel je tenais, depuis plus de 10 ans que j'y suis. Je me suis accroché, même quand il y a eu des ratés par Turbine, et il y en a eu, mais jamais je n'ai décroché car la motivation essentielle était là : l'histoire, la quête principale. Dix ans que je rêvais des Black Gates, du Mordor, du grand final.

    Et en fait de grand final, un pschitt, un pétard mouillé, un ratage total, tout le final, escamoté, largué, zappé. Si vous vous attendez depuis dix ans à vivre intensément la dernière bataille contre les forces du mal, à 1 contre 10 000, n'y croyez plus, vous allez tuer trois orcs et encore, aidé par des NPC surpuissants, et ce sera fini. Idem pour l'arrivée des aigles géants, escamotée. Idem pour la fin de gollum, évacuée en quelques minutes de manière sommaire. Idem pour le sauvetage de Frodon et Sam, idem pour la chute de Sauron, bref... un Tolkien résiduel, et on se retrouve... ensuite à farmer du mob en Mordor. Eh oui, encore du cochon sauvage, toujours les mêmes mobs, mais avec des stats énormes.  Des salamandres, des drakes tous les dix mètres et une zone, alors là c'est la fête aux arachnéens, il y en a tous les cm ad nauseam. Alors on se retrouve vite avec un train de mobs à 8 pattes. Dégoutant et ridicule.

    Sauron a été défait (en quelques minutes, sans qu'on clique sur la souris) , Saroumane également, alors on se demande pourquoi il y a plus de résistance que jamais en Mordor. C'est un contresens total.

    Et puis ras le bol de tuer de l'orc pour tuer de l'orc, il faudrait peut-être expliquer à ces gaillards mal lotis sur le plan neuronal que leur chef est détruit, donc que toute résistance est vaine. Un peu comme Star Wars 7, plus d'empereur plus de Dark Vador mais ça continue, sans doute plus pour faire fonctionner la planche à billets que l'imaginaire...  et on imagine déjà les combats sans fin mais sans intérêt scénaristique contre les hordes d'ennemis dans le cadre d'une liste à rallonge, à se demander pourquoi l'ennemi ultime, le plus puissant, a été démoli plus rapidement qu'on ne tuait un sanglier à Archet.

    La nouvelle zone est visuellement impressionnante mais, si on vient pour le Seigneur des Anneaux et Tolkien, ce qui est logique, on se demande ce qu'on fait là et on se dit qu'on a espéré le grand moment pour... rien. Tout ça pour si peu ? Je laisse aux autres héros le soin d'en finir avec les ennemis résiduels. Si Sauron peut être détruit sans coup férir, ce ne devrait pas être si difficile que cela. La montagne du destin a tristement accouché d'une souris.

    Pour la communauté, il y a du monde dans les zones "du moment" et nulle part ailleurs : il y a un mois, tout le monde était à la fête et aux collines arides (maintenant complètement désertes alors qu'elles jouxtent le Mordor) et désormais en Mordor. On ne croise jamais personne en zone d’habitation... Est ce que je le conseille malgré tout ? OUI pour "l'ancien" lotro, celui qui nous faisait partir de la Comté pour arriver à la Moria. Après, pas vraiment. Première désillusion avec Helm et grosse déception (finale) avec l’accès au Mordor et la chute de Sauron (à laquelle on n'assiste même pas) .
    Publié le 6 août 2017 à 22:42, modifié le 9 août 2017 à 15:18
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 6 août 2017
    11 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Un jeu qui se dit free-to-play en interdisant l'hôtel des ventes aux non-abonnés, c'est juste complètement une publicité mensongère. L'argent, c'est le nerf de la guerre. Sur ArcheAge, tu gagnes des PO avec les pts d'artisanat et le farming, un non-abonné devra rester connecté en permanence pour récupérer 60 pts / heure, donc pour 2000 pts, il devra patienter 33 heures, MDR, et les pts d'artisanat seront juste suffisants pour récolter du minerai durant à peine 30 minutes, re-MDR.

    Nan, le free-to-play sur ArcheAge, c'est juste pour attirer le client (pigeon) , si tu ne paies pas ton abonnement,  tu traînes tes savates comme une limace.

    Moi, j'ai pris direct un abonnement durant mon premier mois après m'être rendu compte que je ne pouvais pas accéder à l'hôtel des ventes sans. Mais avec l'abonnement, ce jeu est juste esclavagiste. Un mois à planter des champignons pour gagner une misère. A partir du lvl 50, c'est encore pire. Pour monter ton stuff en obsidienne, il faudra farmer les rifts en boucle, quand t'auras passé trois heures à planter des champi et trois heures à farmer pour monter ton stuff durant un mois, t'auras plus envie de renouveler ton abo.

    Un jeu pour les no-lifes [...] + consommateurs compulsifs.

    Pas pour moi, merci.
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 3 août 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Life is Feudal, un jeu compliqué, dur (et parfois ingrat, il faut bien l'avouer) , mais un jeu où l'aspect de communauté d'une guilde prend tout son sens.

    Chaque joueur est important.

    En PvE, la conception d'armes, d'outils, d'armures et de bâtiments ne pourra intervenir qu'à force d’interaction et de complémentarité, chacun ayant besoin de la production des autres pour pouvoir produire : le forgeron a besoin du mineur et du bucheron qui ont eux-mêmes besoin du forgeron (outils) et du fermier (nourriture) qui fera lui-même appel au chasseur, etc.

    En PvP, seule la compétence du groupe (et le nombre) compte. Sachez vous faire des alliés en nombre et/ou de qualité car ce ne n'est pas parce que votre forgeron a réussi à faire un chef d’œuvre que vous serez supérieurs aux autres. Tenez les formations, communiquez et vous survivrez... peut-être.

    Certaines des fonctionnalités «  de base  » du MMO ajouteront une profondeur en rien comparable avec ce que nous connaissons avec d'autres jeux.
    Les système de guilde du MMO, par exemple, permettra, outre une gestion fine des droits d’accès, aux joueurs de s’allier ou de se faire la guerre en groupe. Avec la multiplications des joueurs, en passant de 64 (Life is Feudal: Your Own) à 10.000, il ne sera plus question de s’installer dans un coin et d’espérer y vivre en autarcie.

    La géopolitique fera son entrée et savoir s’attirer les bonnes grâces de ses voisins sera primordial afin d’éviter que ceux-ci s’allient pour vous «  délocaliser  » vers d’autres terres.
    Il sera ainsi parfois préférable de s’agenouiller devant un voisin un peu trop puissant et de devenir son vassal le temps de fomenter une rébellion avec suffisamment d’autres guildes plutôt que de risquer de tout perdre. Le commerce sera sans doute l’un des moyens pour parvenir à des alliances ou des pactes de non-agression avec d’autres joueurs.

    Avec la refonte des comptoirs de commerce, les artisans de chaque guilde seront mis en contact et une réelle dimension économique devrait naitre de ces échanges. En s’installant dans une région propice aux cultures, vous pourrez envisager d’inonder le marché avec vos plats gastronomiques de grande qualité qu'un ordre guerrier vous achètera afin de garder ses troupes au meilleur de leur forme.

    Mais attention à ce que la guilde à qui vous vendez vos armes ne viennent pas les essayer sur vos crânes !
    Si votre cité devient une plaque tournante du commerce, elle attirera aussi les convoitises de tous les bandits de grands chemins de la région, voire aiguisera les appétits d’une autre guilde…
    Il ne s’agira donc plus de simplement confectionner des armes et des armures mais de savoir à quel prix les vendre et surtout à qui et où !
     
    En effet, si vous devez acheter des composants à votre pire ennemi parce qu’il est proche ou à votre allié situé à l’autre bout du continent, les problèmes ne feront que commencer. Le transport, l’escorte et éventuellement la location d’une équipe de mercenaires pour la durée du trajet seront introduits de manière tacite par ces fonctionnalités. Mais pourrez-vous réellement leur faire confiance pour ne pas tout simplement vous tuer et garder le fruit de votre labeur ?

    La VIE SERA Féodale !
  • 23 juil. 2017
    1 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Par
    Agréable surprise que ce MMORPG theme park.
    J'y joue depuis trois jours et je m'amuse beaucoup dessus, il y a du PvE et du PvP en monde ouvert et instancié.
    Le jeu est multiplateforme, donc on peut jouer sur PC, téléphone et tablette.

    Il y a bien des raids à 40 joueurs qui tournent parfaitement et le jeu n'est pas ou peu buggé bien qu'il vienne juste de sortir.
    Il n'y a que trois classes qui ont trois spécialités chacune.

    Le cash n'est pas indispensable au point où je suis rendu dans le jeu et j'ai regardé un peu les produits proposés, et rien ne me semble pay to win.
    Le jeu est disponible en anglais mais d'autres langues doivent arriver par la suite.
    On choisit une faction arrivé à un stade du jeu, il y a du stuff avec de la réputation... etc.
    Graphiquement c'est très honorable, surtout la version Facebook Gameroom pour PC mais il faut aimer les graphismes type World of Warcraft.

    Voilà, je recommande fortement ce jeu à ceux qui veulent un jeu facile à prendre en main, mais avec des mécaniques de jeu intéressantes. 
    En tout cas, je conseille de lui donner sa chance, surtout qu'il est absolument gratuit.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes