Rencontre avec Todd Coleman : vers un nouvel âge d'or du MMO ?

Alors que Crowfall vient de trouver un exploitant européen (Travian Games), Todd Coleman était de passage à Cologne le temps de la gamescom 2016 pour présenter Crowfall à la presse du Vieux continent. Nous en avons profité pour le rencontrer : il nous expose sa vision de l'industrie du MMO aujourd'hui (prête à prendre des risques et à innover) et comment Crowfall y trouve sa place, grâce à des processus de développement très ouverts et un game design articulé autour des joueurs et de leurs interactions.

Rencontre avec Todd Coleman : vers un nouvel âge d'or du MMO ?

Dès le lancement de la campagne de financement participatif de Crowfall, on se souvient que le studio américain ArtCraft envisageait de proposer son MMO hors des frontières américaines, aussi aux joueurs européens sur des serveurs localisés. Et si la pré-alpha de Crowfall a déjà son serveur dédié aux joueurs du Vieux continent, fin juin dernier, le même ArtCraft annonçait avoir conclu un partenariat avec le studio allemand Travian Games, qui assurera la localisation, puis l'exploitation européenne de Crowfall.
L'Europe compte manifestement pour le développeur américain et c'est donc assez logiquement que Todd Coleman a fait le déplacement, cette semaine, à Cologne pour rencontrer à la fois les joueurs allemands et la presse européenne dans le cadre de la gamescom 2016. Nous en avons profité pour échanger avec ce vétéran de l'industrie du MMO (Todd Coleman a fait ses armes sur Shadowbane il y a plus de quinze ans et se révèle toujours aussi enthousiaste aujourd'hui), à la fois sur sa vision actuelle et à venir du genre massivement multijoueur, sur Crowfall et sa méthode de conception ou encore sur ses ambitions.

Vers un nouvel « âge d'or » du MMO ?

Ranger

On le sait, Crowfall est signé par une équipe de vétérans particulièrement expérimentés (Todd Coleman donc, mais aussi Gordon Walton, l'un des artisans d'Ultima Online il a vingt ans, avant qu'il ne dirige entre autres le développement de Star Wars Galxies ou encore Raphael Koster, l'une des légendes du game design de MMO), mais néanmoins conçu au sein d'un petit studio indépendant (ArtCraft Entertainment ne compte que quelques dizaines d'employés) et grâce à un budget levé via le financement participatif -- à hauteur de 7,3 millions de dollars à ce jour.
Crowfall apparait donc comme un projet hybride dans l'industrie traditionnelle du MMO, mais selon Todd Coleman, le MMO est néanmoins emblématique des évolutions récentes du secteur. Depuis quelques années, on estime en effet parfois que l'âge d'or des MMO devrait se conjuguer au passé et que le genre serait moribond. Pas selon Todd Coleman -- qui nous exposait une vision très pragmatique (financière) du genre.

13734925_1802792356601963_4085344299944373217_o.jpg
Génération procédurale

Très concrètement, voici quelques années, World of Warcraft générait un milliard de dollars de chiffre d'affaires et bon nombre d'acteurs de l'industrie du jeu ont tenté de reproduire le phénomène, parfois en étant prêts à investir des sommes colossales pour y parvenir (plusieurs dizaines, voire centaines de millions de dollars). Manifestement en vain. Et comme toutes les industries, celle du jeu est soumise aux modes et les fonds qui étaient investis il y a quelques années dans le MMO l'ont été entre temps dans les jeux sociaux, puis dans le jeu mobiles, les MOBA ou maintenant dans la réalité virtuelle ou augmentée -- tous les secteurs « scintillants du moment », en attendant le prochain. Mais les joueurs intéressés par les MMO il y a quelques années, le sont toujours aujourd'hui. Le marché existe toujours et l'engouement des joueurs pour le MMO est régulièrement conforté par le succès des campagnes de financements participatifs -- pour Crowfall, mais aussi Shroud of the Avatar (le projet de Richard Garriott), Camelot Unchained (par Mark Jacobs), plus récemment Chronicles of Elyria ou encore Pantheon (le projet, un peu plus laborieux de Brad McQuaid mais qui se poursuit néanmoins et convainc de plus en plus sur pièce), sans parler de l'imposant Star Citizen ou des myriades de petits MMO qui émergent ici ou là.
L'économie de l'industrie du MMO a certes évolué, mais la curiosité que suscite le genre est toujours bien présente -- tant chez les joueurs que chez les développeurs. Car bon nombre des acteurs d'aujourd'hui étaient déjà les pionniers du genre il y a quinze ou vingt ans. À l'époque, ils ont tous contribué à créer un genre nouveau à force d'innovations et d'expérimentations. Le genre s'est progressivement sclérosé sous l'influence de certains mastodontes de l'industrie (l'innovation n'était plus la priorité), mais les pionniers d'alors sont aujourd'hui de retour, et à nouveau, tester de nouveaux concepts et continuer à faire évoluer le genre.

Vers un nouvel âge d'or du MMO ? Peut-être, selon Todd Coleman. Crowfall « n'attirera sans doute pas des millions de joueurs, mais en séduit déjà plusieurs centaines de milliers », et c'est suffisant pour assurer la viabilité du projet, pour prendre des risques et « c'est vraiment cool ». Selon le développeur, l'industrie est aujourd'hui infiniment plus « fluide » qu'il y a quelques années. Les vétérans du genre sont toujours bien présents pour expérimenter de nouvelles choses, de nouveaux venus émergent grâce à la démocratisation des technologies et parallèlement, les géants de l'industrie du jeu qui investissent des budgets d'envergure prennent simplement moins de risques, mais piochent néanmoins ici ou là des idées éprouvées dans les MMO -- et produisent des titres comme The Division ou Destiny (avec leurs univers plus ou moins ouverts, partagés, évolutifs, sociaux, etc.).
Une évolution qui fait dire à Todd Coleman qu'il se sent « extrêmement chanceux de pouvoir remettre le couvert » quinze ans après Shadowbane, mais aussi que la période est enthousiasmante, tant sur un plan ludique, qu'économique ou technique. Et le développement de Crowfall en est le reflet.

Rencontre avec Todd Coleman : développement et ambitions de Crowfall
Sommaire :
  1. Rencontre avec Todd Coleman : vers un nouvel âge d'or du MMO ?
  2. Rencontre avec Todd Coleman : développement et ambitions de Crowfall

Réactions (103)


Que pensez-vous de Crowfall ?

25 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (33 évaluations | 0 critique)
7,1 / 10 - Très prometteur