Premières impressions sur Dead Maze, un MMO avec des zombies et des idées

Signé par l'Atelier 801, le MMO aux zombies Dead Maze éprouve actuellement ses mécaniques en bêta fermée. Avec des accents de survie, l'aventure proposée revêt un certain potentiel.

Premières impressions sur Dead Maze, un MMO avec des zombies et des idées

Point de cinématique dans Dead Maze, de belles images se chargent de poser le cadre de l'aventure. Dans un monde apocalyptiquement coloré, le joueur doit saisir les opportunités pour survivre face à des hordes de zombies. Un écran de télévision peut ainsi devenir une arme, détruisant ce qui reste de cerveau à une humanité en perdition. On est toutefois rassuré au moment où l'on met la main sur une batte de baseball, plus en adéquation avec les canons du genre. Dead Maze réserve toutefois quelques surprises, notamment lorsque l'on doit troquer -- faute à une usure prématurée -- un magnifique couteau de combat au profit d'une brosse à dent qui ne brillera pas forcément pas son efficacité.

L'inspiration des jeux de survie

Le principe de l'usure rapide de son équipement lance le joueur dans une quête perpétuelle d'armes pour survivre, sur fond d'estomac criant famine. Dead Maze emprunte ainsi les codes du jeu de survie, les appliquant au MMO où l'on est plus habitué à conserver ses biens et engranger constamment les richesses. Pour progresser, il faudra régulièrement se poser au bord du feu -- foyer que les joueurs doivent alimenter eux-même -- pour regagner en énergie, nécessaire pour ramasser les ressources pour s'équiper, se nourrir et se désaltérer. Chaque repos bien mérité sera l'occasion de mettre de côté l'expérience engrangée, sous peine de la voir disparaitre en cas de mort prématurée. Et lorsqu'on est enfin fier de son arsenal constitué, il suffit d'une mort pour devoir déposer tout son équipement sur le sol, avec toutefois la possibilité de pouvoir le récupérer en revenant sur place.

Dead Maze

Cependant, l'aventure sur Dead Maze est loin d'être éphémère. Tandis que l'on progresse dans la narration, le housing apporte la persistance propre aux MMO. On va ainsi stocker des ressources issues du recyclage des objets récoltés au gré de ses pérégrinations, nécessitant de nombreux allers-retours vu la taille de son sac à dos. L'expérience fera que l'on ciblera par la suite certains objets, fournissant les ressources nécessaires pour construire de quoi améliorer le confort de son chez soi en temps d'apocalypse. De même certaines matières premières permettront de cuisiner des repas revigorant ou de suivre le mode d'emploi pour fabriquer des armes efficaces. Mais sa cabane n'est qu'un intermédiaire hors d'un monde hostile où il faut replonger.

Les différentes cartes se débloquent au fil de la narration et des niveaux, prétextes pour rencontrer d'autres joueurs. Traduit en plusieurs langues, Dead Maze propose donc des rencontres internationales, avec chacun se retrouvant plus ou moins dans l'objectif de survivre en coopérant. Au sein d'un groupe, on se posera ainsi bien moins de questions quand il s'agira de foncer à contre-courant dans une horde de zombies. Car ces restes en putréfactions d'humanité ont encore quelques arguments, l'apparence permettant toutefois de discerner les capacités spéciales propres à chacun. Je conspue au passage le zombie cul-de-jatte réduisant mes efforts pour partir en courant. Et il ne faut pas oublier que les bruits des combats risquent d'attirer ses congénères. Le but de la manoeuvre est bien de jouer à plusieurs, pour tailler sa route à travers un monde résolument hostile.

Un MMO rafraîchissant, mais jusqu'à quel point ?

Dead Maze

Si l'on ne prend pas la tangente en apercevant les graphismes ou en poussant un gameplay légèrement poussif, on laisse une chance à un MMO qui sort -- enfin -- des sentiers battus. Dead Maze est la preuve que le genre MMO a besoin avant tout de bonnes idées pour se renouveler. Les développeurs de l'Atelier 801 ont jeté les bases d'un monde apocalyptique, qui doit encore prouver qu'il peut survivre à sa narration, ce moment souvent mortel pour un MMO quand il n'a plus d'histoire à raconter à son joueur. Les aventures et les expéditions sont une des pistes de Dead Maze, tandis que les récolteurs en puissance empileront leurs ressources dans leur camp retranché. Pour ma part, je vais poursuivre l'histoire et vérifier un des adages du MMO, selon lequel sa valeur se vérifie avant tout avec le temps.

Réactions (42)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dead Maze ?

6 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (8 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien

2 joliens y jouent, 3 y ont joué.