Le Project X, pour renouveler le MMORPG grâce à la technologie

Dans le cadre de son Project X, le studio britannique Automaton imagine un monde réellement persistant et dynamique, afin d'y accueillir des affrontements tactiques de grande envergure.

Si l'on considère traditionnellement que l'âge d'or du MMO est révolu, le genre prépare néanmoins manifestement une forme de renouveau, notamment grâce au développement technologique. Et renouveler le MMO est précisément l'une des ambitions du studio britannique Automaton (fondé par James Thompson, spécialiste de l'intelligence artificielle et qui a fait ses armes chez Jagex), dans le cadre du développement du Project X -- un nom de code provisoire.
Selon James Thompson, qui se confie dans les colonnes de PCGamer, le Project X affiche des allures de shooter tactique, mais dans le cadre d'un « MMORPG complet ».

Le Project X, pour renouveler le MMORPG grâce à la technologie

Plus concrètement, le Project X plonge le joueur dans un futur proche dans un monde dominé par une capitale en plus de quatre cités de faction. Le joueur devra choisir son camp et participer à un jeu de pouvoir entre les factions et la capitale. L'originalité du titre tient à sa dimension de « MMORPG complet ».
Car le Project X revendique une envergure massive (plus d'un millier de joueurs par zone), une véritable persistance (le monde évolue sans cesse au gré des saisons et du climat, de la faune mais aussi et surtout des actions des joueurs) et un certain réalisme (pour doter le titre d'une dimension de simulation). Pour aller plus loin, le développeur entend s'appuyer sur des graphismes photo réalistes et sur la persistance de l'univers : par exemple, les joueurs pourront fabriquer des engins volants ou des tanks et s'ils s'écrasent, les épaves ont vocation à rester sur place et d'autres joueurs pourront alors les utiliser à leur compte. De même, les traces laissées par les personnages ou le comportement de la faune devront permettre de traquer un joueur (par exemple pour un chasseur de prime). Le jeu doit aussi intégrer des mécanismes d'intelligence artificielle et d'apprentissage, en ce sens que le moteur doit apprendre des actions des joueurs pour générer des quêtes et des événements uniques, afin d'entretenir une histoire globale du serveur -- en fonction des actions des joueurs et des factions, des réalisations ou encore des relations avec les PNJ, entre autres.
Et fort de l'engouement actuel pour le Battle Royale, le studio Automaton entend ajouter aussi un tel mode, mais avec les atouts de son monde (son système de traque, notamment) et regroupant jusqu'à 400 joueurs (au lieu de la centaine de joueurs des principaux Battle Royale du moment), notamment parce que le développeur imagine un système de groupes -- les joueurs évoluent en groupe de quatre joueurs.

Evidemment, le projet est incroyablement ambitieux et on peut s'interroger sur la capacité du studio britannique à le concrétiser. Pour atteindre ses objectifs, le studio Automaton Games entend s'appuyer sur les technologies d'Improbable et plus spécifiquement sur SpatialOS (qui génère déjà le monde « réellement persistant » de Worlds Adrift, mais dont on connait aussi les limites), couplé à un moteur graphique photo-réaliste. En outre, le studio indique avoir levé 10 millions de dollars pour mener son projet à bien.
Si le budget ne garantit évidemment pas le succès du Project X, l'investissement devrait au moins permettre au studio Automaton de se donner les moyens de ses ambitions. On sera quoi qu'il en soit curieux d'en apprendre davantage, en attendant un lancement prévu pour 2018.

Réactions (74)


Que pensez-vous de Project X ?

1 aime, 3 pas.
Note moyenne : (4 évaluations | 0 critique)
4,5 / 10 - Peu intéressant