1,5M$ récoltés : Ashes of Creation étoffe les paliers de sa campagne de financement

Il y a une semaine, le studio Intrepid lançait la campagne KickStarter d'Ashes of Creation, la bouclait en 12 heures et vient aujourd'hui de doubler la mise. Manifestement, les doutes de certains n'obèrent pas la levée de fonds.

1,5M$ récoltés : Ashes of Creation étoffe les paliers de sa campagne de financement

Il y a tout juste une semaine, Ashes of Creation donnait le coup d'envoi de sa campagne de financement participatif sur Kickstarter et récoltait les 750 000 dollars initialement espérés en moins de douze heures. Aujourd'hui, la campagne vient de passer le cap du million et demi de dollars levés auprès des joueurs, permettant de financer le développement de contenus navals : l'exploration maritime, plusieurs types de navires et des environnements sous-marins.
Par ailleurs, au regard du rythme de la collecte de fonds (la campagne doit encore durer 23 jours), le studio révèle de nouveaux objectifs financiers : si 1,75 millions de dollars sont récoltés, le développeur s'attèlera au développement de zones sous-terraines (avec leur faune et flore, en plus de nodes spécifiques) et en passant le cap des deux millions, le studio promet davantage de contenus sociaux (la possibilité, pour les joueurs, de faire évoluer leurs personnages au sein de guildes de voleurs, d'académies d'érudits ou encore de compagnies commerciales).

Manifestement, la levée de fonds va donc bon train et ne semble pas pâtir des interrogations soulevées par certains joueurs, notamment sur Reddit. Certains s'interrogent ainsi sur la capacité du (petit) studio Intrepid à concrétiser les objectifs (ambitieux) d'Ashes of Creations, soulignant le profil de Steven Sharif, le CEO d'Intreprid (dont Internet révèle qu'il a travaillé pour une société de multi-level marketing avant de rejoindre l'industrie du jeu) ou encore l'expérience de l'équipe de développement (dont les CV sur LinkedIn ne sont pas tous aussi flatteurs que les présentations publiés sur KickStarter).

1-1024x576.png

Dans un entretien accordé à Massively, Steven Sharif s'est donc attaché à répondre, point par point, aux interrogations soulevées par les joueurs : certes, il a travaillé dans une société de multi-level marketing (sur le modèle de Tupperware et de ses ventes à domiciles) lorsqu'il avait 18 ans, mais s'est consacré ensuite aux investissements immobiliers depuis l'âge de 24 ans, avant aujourd'hui de tenter sa chance dans l'industrie du jeu (revendiquant 25 ans d'expérience en tant que joueurs de MMO) -- en finançant Intrepid sur ses fonds propres. Quant aux qualifications de l'équipe de développement, il souligne que le secteur du MMO est un petit monde très fermé (on peut difficilement le contester) où les recrutements se font essentiellement par le bouche-à-oreilles et la cooptation et que dès lors, les profils LinkedIn sont loin d'être toujours à jour. Il s'attèle donc à détailler le parcours de certains des cadres d'Intrepid (qui ont manifestement essentiellement fait leurs armes chez feu SOE), comme le directeur technique Jason Crawford qui a passé « dix ans à travailler sur des frameworks de MMO » (notamment EverQuest II, PlanetSide 2 ou EverQuest Next), Jeffrey Bard qui travaille à la production de MMO depuis 2003 ou Michael Bacon qui a rejoint l'industrie du jeu dans les années 1990 alors qu'il travaillait sur des jeux Playstation et Playstation 2 avant de rejoindre l'équipe de développement d'EverQuest 2 chez SOE, l'animateur de l'équipe est crédité dans des jeux comme Gears of WAR ou Call of Duty, l'un des level designers a gagné ses galons chez 2K, etc. Selon le CEO, l'équipe de développement compte actuellement 14 membres (tous employés à plein temps chez Intrepid) et doit grossir pour atteindre une trentaine de salariés d'ici la fin de l'année, tout en estimant le coût total du projet à environ 30 millions de dollars, financés pour l'instant sur les fonds propres de Steven Sharif, grâce à la campagne KickStarter et en attendant des apports plus traditionnels plus tard.
Chacun se forgera sa propre opinion sur la crédibilité du studio et sa capacité à mener à bien le développement d'Ashes of Creation. Mais à ce stade, on retiendra quoi qu'il en soit que pour l'instant, sur le papier, les concepts du MMO semblent suffisamment séduire les joueurs pour qu'ils participent activement à son financement, au-delà des espérances du studio.

Réactions (36)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Ashes of Creation ?

52 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (64 évaluations | 0 critique)
8,2 / 10 - Très prometteur