Lettre (ouverte) au père Noël des MMORPG

Cher Papa Noël, après une année vidéo ludique un peu difficile, je t'écris pour partager mes rêves en tant que joueur de MMORPG, où sommeille encore un grand enfant au désespoir de ma femme.

Lettre (ouverte) au père Noël des MMORPG

J'ai été sage

Si tes services n'ont pas eu l'opportunité de surveiller ma connexion Internet, je tenais à te préciser que j'ai scrupuleusement suivi cette année les recommandations pour soutenir une industrie vidéo ludique régie par des véritables valeurs. Si l'on a souvent tendance à décrier certaines mauvaises habitudes des gros méchants éditeurs, j'ai bien remarqué que les joueurs doivent répondre de manière responsable pour ne pas inciter les vilains à poursuivre sur la mauvaise voie.

Ainsi je n'ai pas envisagé d'acquérir un DLC car je considère qu'un jeu acheté est complet. Je n'ai pas encouragé le travail d'un habitant de l'empire du Milieu -- ou un programme informatique -- en utilisant de l'argent réel pour acquérir un objet virtuel. Je n'ai pas acheté de potion magique pour arriver directement à la fin. Je ne suis pas entré dans une boutique pour devenir plus puissant. Je ne suis pas passé par un accès fondateur, une expérience anticipée qui n'a rien de fondatrice car j'ai en souvenir les bêtas gratuites pour les testeurs qui voulaient réellement s'impliquer. J'avoue avoir craqué pour un financement participatif avec Dual Universe, projet très intéressant sur papier et qui tiendra difficilement toutes ses promesses.

Tes promesses (bordel)

Justement, je n'ai pas trop compris cette année pourquoi tu n'avais pas livré correctement mes précédentes commandes. Tu as peut-être eu du mal à trouver la bonne instance, mais ce n'est pas faute de t'avoir demandé un monde ouvert les années précédentes. Je te rappelle juste à titre informatif que je devais repeupler un monde futuriste et je me retrouve finalement à jouer ma survie. Je devais jouer un soldat immortel foulant les planètes d'EVE Online et c'est devenu poussière. Les vampires n'ont jamais vu la lumière du jour. Je devais bâtir des villes avec d'autres joueurs mais les gobelins ont gagné.

BizzkQSCEAABQR0.jpg

Je ne vais pas non plus parler du sujet qui m'a le plus chagriné cette année. Je construisais ma maison pour l'intégrer dans EverQuest Next -- qui devait renouveler mon genre préféré -- quand on m'a annoncé qu'elle resterait en vitrine sans jardin. Si tu veux livrer de bons produits, je te conseille tout de même de mieux traiter tes lutins et d'arrêter de les filer à des fonds d'investissement. Tu peux éventuellement leur donner l'indépendance comme pour les fabricants d'anneaux en terre du Milieu, mais avec les moyens nécessaires pour combler leurs rêves de développeurs.

Ma liste

Je voudrais donc un monde persistant suffisamment grand pour que les américains soient d'un côté et les russes de l'autre sans que je les rencontre tous les jours. Je te pointe juste que tu es normalement le seul mec capable de faire le tour de la Terre en une seule nuit pour effectuer toutes tes livraisons. Donc si je traverse le monde en seul clic, mon immersion ne ne va pas supporter le changement de température. Je veux me sentir installé dans un monde, sans être un touriste.

D'ailleurs j'ai toujours rêvé de m'installer dans un appartement en ville, voire la capitale si la taxe d'habitation est raisonnable. Je n'ai jamais compris pourquoi tous ces logements sont inoccupés et on se retrouve toujours dans des banlieues résidentielles instanciées sans âme. Je peux éventuellement envisager un lopin de terre pour faire pousser des carottes mais je reste attaché à la vie citadine. Une fois le problème du housing réglé, je veux me lancer dans de multiples aventures.

Manifestation "pay-to-win"

Une cave avec quelques monstres me suffit tant que je dois grouper avec un nain grognon et une elfe sexy. Je suis fatigué de sauver le monde tout seul dans mon coin. Cela n'empêche pas d'aller pêcher, de casser des cailloux, régler quelques quêtes ou de traquer quelques loups en solitaire si je peux ensuite rejoindre d'autres aventuriers pour taper un énorme monstre. Et si je peux taper sur d'autres aventuriers en parallèle, ça me comblerait d'autant plus. En résumé, j'ai besoin de parler, d'échanger des objets et parfois de jouer tout seul.

Je suis tout à fait conscient que tes lutins ne peuvent pas maintenir le rythme et que l'on casse nos jouets trop rapidement. Du coup si tu peux nous livrer les outils pour en construire nous-même et les partager aux autres, il serait possible de modeler un monde persistant unique et d'une incroyable richesse. Imagine une statue dans la capitale pour glorifier le créateur du donjon le plus visité, des affiches pour prévenir de la tournée d'un groupe de musique, une marge sur des bières -- produites dans le monde -- donnant 5% d'ébriété pour autant de bonus d'expérience vendues dans une taverne tenue par un joueur, des architectes vendant des plans de construction dont les matériaux viendraient des quatre coins du monde...

Et je veux bien te filer des sous pour contribuer, mais évite de t'en servir pour fabriquer en parallèle d'autres jouets que je n'ai pas demandé. Après si tu veux vraiment me faire un FPS, MOBA, jeu de cartes ou un truc en réalité virtuelle qui me file la nausée, je veux bien que tu les intègres à mon monde persistant pour me donner encore plus de raisons de rester.

En attendant le messie

Je continue de croire en toi oh père Noël des MMORPG. Je continue justement de m'amuser avec mes anciens jouets et je remercie au passage tous tes lutins pour leur travail. N'oublie pas que tu as fait rêver de nombreux enfants avant de perdre tes ambitions, faute de t'être trompé de voie. Socialisation, aventures, création de contenu par les joueurs et housing sont les secrets bien connus d'un monde persistant réussi. Si tu persistes, je vais finir par lancer une campagne Kickstarter pour te retrouver et te faire la peau.

Réactions (143)