Ashes of Creation, ou renouer avec la dimension « massive et communautaire » du MMO

Tout juste dévoilé, Ashes of Creation entend plonger les joueurs dans un vaste ouvert et évolutif, s'appuyant sur un gameplay devant encourager les « interactions significatives » entre joueurs.

Depuis maintenant quelques trimestres, les évolutions du marché du MMO conduisent à l'émergence de nouveaux projets (plus ou moins prometteurs) qui ambitionnent de renouer avec les canons du genre. Ashes of Creation, tout juste dévoilé par le jeune studio Intrepid, est manifestement l'un d'eux.

Ashes of Creation, ou renouer avec la dimension « massive et communautaire » du MMO

Porté par une petite équipe (qu'on nous dit expérimentée, composée notamment d'anciens membres de Daybreak Game), Ashes of Creation est le fruit d'une réflexion simple : quel est le principal attrait d'un MMO ? Selon le développeur, ses dimensions massive et communautaire. Et c'est avec ce double principe en tête que le studio pose les bases du gameplay d'Ashes of Creation : un monde longtemps délaisser à repeupler et reconquérir.

« (...) Nous avons décidé de nous concentrer que des mécaniques qui mettent en avant l'idée de communauté. Faire en sorte que le fait d'interagir avec les autres ait du sens -- pas seulement le fait de s'élancer contre un boss de raid ou d'obtenir quelques pièces dans un hôtel des ventes impersonnel, mais plutôt en sauvant une cité. Une cité dans laquelle chacun des résidents est impliqué, une cité que les joueurs ont façonnée au fil des semaines et des mois. La défense de cette cité et l'attaque de cette cité. Ou ériger un monde ensemble, en tant que communauté qui choisit son propre destin collectivement. Nous pensons que ça peut contribuer à écrire une histoire bien plus mémorable et profonde pour les joueurs. (...) »
68546546-1024x576.png
1-1024x576.png

Pour concrétiser cette idée, le développeur veut « donner aux joueurs des raisons d'interagir » et faire en sorte que ces « interactions aient un sens ». Le développeur poursuit et indique croire « dans la notion de choix, d'événements organiques, dans les communautés massives ou les trames narratives écrites par les joueurs » permettant de nourrir un « monde vivant ».
Plus concrètement, le développeur imagine un monde dynamique et évolutif en fonction des actions et des choix collectifs des joueurs, des quêtes de toutes sortes (des quêtes personnelles, publiques, à débloquer ou encore des quêtes politiques dictant les relations entre royaumes), des sièges de châteaux (qui devront être attractifs et prisés par les communautés de joueurs pour en faire de vrais enjeux), mais aussi une économie totalement confiée aux joueurs, que ce soit dans le cadre de la récolte de ressources et l'artisanat, le commerce et l'organisation de caravanes marchandes pouvant être l'objet de convoitises. Dans ce monde évolutif, le PvE doit s'appuyer sur une IA faisant des monstres des adversaires imprévisibles (pour éviter le caractère répétitif du PvE), et le PvP doit souligner les enjeux politiques et militaires de l'univers : des guerres de guildes, des sièges de châteaux, des attaques de caravanes dans des zones où le PvP est libre et d'autres où il peut manifestement être activé ou non.

Si le projet s'annonce ambitieux, Ashes of Creation est pour l'instant financé sur les fonds propres de l'équipe de développement. À terme, le développeur envisage une campagne de financement participatif, à la fois pour financer le jeu mais aussi impliquer les joueurs dans le processus de développement et commencer à fédérer une communauté.
En attendant des précisions, le jeu se dévoile sur un site officiel sur lequel on peut d'ores et déjà s'inscrire afin de suivre les évolutions du projet. Une première version jouable est attendue « au mieux d'ici douze mois » et Ashes of Creation devrait adopter un modèle payant à base d'abonnement mensuel.

Réactions (92)


Que pensez-vous de Ashes of Creation ?

52 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (64 évaluations | 0 critique)
8,2 / 10 - Très prometteur