Savage Horizon (Dark and Light) esquisse son contenu et ses mécaniques

À l'occasion de la ChinaJoy 2016, Snail Games ressuscitait Dark and Light et esquisse aujourd'hui le gameplay de cette refonte du MMO. Le jeu se veut totalement ouvert et sans carcan de classe, laissant davantage de place à la magie que dans la version originale.

Savage Horizon (Dark and Light) esquisse son contenu et ses mécaniques
13900320_274186789629921_8011366675282007932_n.jpg

C'était l'une des surprises de la ChinaJoy 2016 : après presque quatre ans de silence, Snail Games ressuscitait Dark and Light (entre temps rebaptisé Savage Horizon en Chine, mais que le géant chinois intitule de nouveau « Dark and Light » dans sa communication occidentale sans pour autant faire référence à NPcube, le développeur original), en vue d'un lancement prévu cette année.
Et si le salon chinois était l'occasion de découvrir une nouvelle bande-annonce du MMO (ci-dessus), Snail Games présente aujourd'hui les principales mécaniques du jeu par voie de communiqué. Extraits choisis :

« Le concept original de Dark and Light consistait à proposer une simulation de monde (d'une superficie de 40 000 km²) à la fois riche et réaliste, complétée par un système complexe faisant vivre toutes les composantes de ce monde réel : le climat, les paysages, la vie sauvage, la végétation, et même des lois. Tous ces systèmes étaient connectés ensemble, signifiant que la modification de l'un d'eux pouvait drastiquement influencer toutes les autres. Cependant, cette richesse et ces mécanismes interconnectés soulevaient de nombreuses difficultés durant les premières étapes du développement.
Avec le développement d'un nouveau moteur en 2008, Snail Games a concentré tous ses efforts sur Dark and Light, déterminé à faire en sorte que ce phénoménal concept de MMO sandbox voit le jour. (...).
(...) Il est clair que le jeu a été largement amélioré depuis la dernière fois qu'il a été montré, que ce soit quant à son moteur de jeu ou ses mécaniques ludiques. Avec l'Unreal Engien 4, les différences entre l'ancienne et la version actuelle du jeu sont énormes. La trame du jeu et son contexte ont également été significativement mis à jour, avec des univers multiples, trois peuples et une rivalité entre les Ténèbres et la Lumière, en plus d'un tout nouveau ton pour le jeu. »

Et si le développeur n'est pas prolixe quant à ces modifications de contenu, Snail Games précise néanmoins que l'univers de Dark and Light laisse maintenant « davantage de place à la magie et à la fantasy, avec l'intégration de sorciers et d'aliens qui se interagissent dans le conflit global du jeu » (sans précision sur ce que recouvre le terme « d'aliens » ici).

Par ailleurs, à en croire la presse chinoise qui se fait l'écho des présentations organisées durant la ChinaJoy 2016, Dark and Light reposerait sur un gameplay ouvert : pas de carcan de classe (le joueur peut faire évoluer son personnage comme il l'entend, en développant différentes aptitudes pour l'exercice de la magie ou l'art du combat, la capacité à invoquer des créatures magiques ou de capturer des monstres, par exemple), la possibilité de débuter son aventure auprès de son peuple de départ ou dans une contrée sauvage (le joueur est alors plus libre, mais ses premiers pas peuvent être plus difficiles), la possibilité d'apprendre le maniement des armes sachant que chaque objet ou magie dépend de compétences spécifiques à développer, la possibilité d'ériger son propre campement qui pourra devenir un village pour peu qu'on ait les ressources nécessaires et qu'on résiste aux assauts des villages ennemis, par exemple en s'alliant avec d'autres villages (ce sont les bases des mécaniques PvP du jeu).
Plus largement, Snail Games entend « proposer un cadre et laisser les joueurs y évoluer librement ». On sera sans doute curieux d'en découvrir davantage, un peu plus précisément dans les semaines et mois à venir en attendant un lancement « résolument prévu cette année ».

Réactions (28)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Dark and Light 2016 ?

12 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (20 évaluations | 0 critique)
5,7 / 10 - Prometteur