Pirates: Allods Online s'annonce en bêta-test : aperçu des modes de jeu

La Team Allods dévoile Pirates: Allods Online, un jeu d'affrontements aériens opposant deux équipes de capitaines de navires astraux à personnaliser. Le jeu s'annonce en bêta russe et esquisse ses premiers modes de jeu.

Pirates: Allods Online s'annonce en bêta-test : aperçu des modes de jeu

Si l'on connait principalement la Team Allods pour être à l'origine du MMORPG Allods Online, le studio de développement russe décline aujourd'hui sa licence dans un nouveau jeu, Pirates Allods Online.
Dans le même univers steampunk que le MMO, Pirates: Allods Online encourage le joueur à rejoindre l'une des deux factions disponibles (l'une férue de magie, l'autre adepte des technologies, mais un capitaine n'est jamais définitivement engagé envers l'une des factions) et à prendre les commandes d'un « navire astral » avant de se lancer dans des affrontements en équipes. Le joueur devra choisir son vaisseau (léger, moyen ou lourd), sa classe pour en faire un navire plutôt défensif ou offensif, montant en première ligne pour éperonner l'ennemi ou attaquant à distance, etc. et surtout le personnaliser à l'aide de « dizaines de modules différents », d'équipements et de dispositifs d'armements (un maximum de trois modules peuvent être équipés simultanément, du module gérant des effets de brouillard aux EMP détruisant les moteurs des vaisseaux proches, entre autres), faisant dire au développeur que des centaines de combinaisons sont disponibles et obligeant les capitaines à faire des choix stratégiques pour trouver leur place aux côtés de leurs coéquipiers.
Selon le développeur, le jeu revendique surtout un gameplay rapide : pour plus de dynamisme, les navires astraux de Pirates se déplacent bien plus vites que ceux d'Allods Online (dans toutes les directions, permettant par exemple de plonger ou de prendre de l'altitude pour esquiver une salve des canons ennemis), dotés de boucliers énergétiques pour leur permettre d'encaisser quelques dégâts ou de prendre la fuite en cas de combats mal engagés et les vaisseaux détruits réapparaissent après 10 à 20 secondes pour que tous les joueurs puissent participer à l'intégralité de chaque partie.

newsletter-popup02-02.jpg
newsletter-popup02-06-mode-coffre.jpg

Le jeu est d'ores et déjà annoncé en version russe (on ignore encore si une version anglaise doit voir le jour, mais le jeu est édité par Mail.Ru qu'on sait très actif en Occident) et accueillera ses premiers joueurs à partir de demain 27 juillet dans le cadre d'une bêta fermée.
Une première phase de test qui sera l'occasion de découvrir les quatre premiers modes du jeu, se déroulant chacun sur une carte spécifique mais toutes toujours très encombrées -- des débris d'allods, qui obligent à manoeuvrer mais aussi permettent de se cacher ou de tendre des embuscades.

  • Mode « point de capture » (10 vs 10) : les deux équipes doivent prendre le contrôle de zones stratégiques et plus une équipe tient de zone longtemps, plus elle engrange de points rapidement. Il convient donc de faire un choix : conquérir vite un maximum de point de contrôle au risque de les perdre rapidement ou essayer d'en sécuriser un ou deux durablement ;
  • Mode « Caravanes » (10 vs 10) : il existe des portails utilisés par des navires marchands. Les capitaines pirates sont enclins à conquérir ces portails pour proposer leurs services d'escortes aux marchands. Il faudra tenir un ou plusieurs des quatre portails de la carte, puis escorter la caravane marchande qui peut en sortir (ou non) pendant que l'autre équipe tentera de la détruire, d'en piller le butin avant de sécuriser un autre portail ;
  • Mode « Trésor maudit » (10 vs 10) : des trésors apparaissent aléatoirement sur une carte très accidentée. Il faudra les récolter puis les apporter à qui peut les ouvrir. À chaque équipe de faire un choix : fondre vite sur le moindre coffre au risque d'être intercepté ou se déplacer en groupe plus lent pour assurer de rapporter son butin à bon port ;
  • Mode « Dreadnoughts » (10 vs 10) : chaque équipe dispose d'un dreadnought, un vaisseau d'envergure et surarmé que l'équipe adverse devra tenter de détruire. Outre qu'il est puissant, le vaisseau peut être régulièrement réalimenté, réparé et amélioré (pour augmenter sa puissance de feu) dans différentes « stations ». L'appareil est donc à la fois un atout offensif majeur mais qu'il ne faut pas perdre. Les joueurs devront donc à la fois conquérir les stations d'amélioration et protéger leur dreadnought, le tout sur une carte comptant de nombreuses caches et recoins, comme autant de possibilités d'embuscades.

Le jeu entend donc privilégier à la fois les choix tactiques (dans la personnalisation de ses vaisseaux et la formation des flottes) mais aussi et surtout la stratégie et le jeu d'équipe, pour encourager les joueurs à se coordonner sur les champs de batailles aériens. Pour se forger un avis plus concret, les curieux peuvent s'inscrire à la bêta russe, sur le site officiel.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Cloud Pirates ?

5 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (6 évaluations | 0 critique)
5,8 / 10 - Prometteur