Vers la concrétisation d'une version européenne de Crowfall ?

La localisation d'un MMO soulève toujours des questions : elle permet une expérience plus adaptée à chaque population de joueurs mais risque aussi de disperser les communautés. À défaut de pouvoir gérer une version européenne en interne, ArtCraft discute avec divers partenaires sur le vieux continent.

Vers la concrétisation d'une version européenne de Crowfall ?

Si Crowfall est un projet américain, on se souvient que le studio ArtCraft Entertainment envisage de longue date de distribuer aussi son MMORPG hors des frontières nord-américaines (en Europe et en Asie notamment), mais conditionnait la localisation du MMO à une demande des joueurs suffisamment significative pour justifier l'investissement financier.
Aujourd'hui, Crowfall revendique plus de sept millions de dollars de financement participatif pour quelque 100 000 inscrits sur le site officiel, dont 40% sont issus d'autres pays que les États-Unis et les chiffres sont donc maintenant suffisants pour envisager des versions localisées du MMO -- que ce soit pour répondre à des demandes linguistiques ou culturelles (dans un jeu très communautaire, être en mesure de « comprendre » ses compagnons d'arme peut être pertinent), à des enjeux financiers (les éditeurs sont parfois enclins à adapter leurs tarifs en fonction des zones géographiques), voire à des impératifs légaux (en Chine, par exemple, la législation impose des serveurs locaux et interdit les serveurs internationaux). Mais à l'inverse, des serveurs localisés impliquent aussi de diviser la communauté et dans le cadre d'un jeu reposant largement sur le PvP (exigeant donc une masse de joueurs suffisante sur tous les serveurs pour que les affrontements aient du sens), éparpiller les joueurs n'est jamais anodin.

Dans ce contexte, le studio ArtCraft consacre aujourd'hui un billet à la localisation de Crowfall sur le site officiel et affirme « étudier très attentivement » la question d'une version européenne du MMORPG. Et si le développeur affirme vouloir que tous les joueurs puissent jouer ensemble, le studio précise aussi que les différences culturelles, linguistiques et juridiques compliquent l'exploitation de serveurs partagés et peuvent donc imposer des serveurs localisés.
On retient surtout du billet que ArtCraft se dit actuellement en discussion avec plusieurs partenaires potentiels en Europe, susceptibles de lancer et exploiter Crowfall sur le vieux continent en même temps que la version nord-américaine (en attendant d'envisager des versions russe, puis chinoise, coréenne et japonaise plus tard cette année). On comprend aussi que le studio n'entend manifestement pas exploiter lui-même une version européenne du MMO et entend donc s'appuyer sur un « éditeur local expérimenté ».
Si aucun partenaire n'est précisé à cette heure, on imagine que le sujet n'est pas abordé gratuitement et qu'il pourrait préparer les joueurs à une annonce prochaine (« dans les mois à venir »), dévoilant le nom d'un éventuel exploitant européen pour Crowfall, avec la promesse d'une version localisée du MMO sur des serveurs géographiquement basés en Europe. Si certains joueurs apprécient la perspective d'une version localisée, d'autres regrettent qu'elle ne soit pas assurée directement par ArtCraft. En attendant quoiqu'il en soit d'en apprendre davantage, le studio se montre prudent et précise que les joueurs ayant contribué dans le cadre de la campagne de Crowfall auront le choix de jouer sur un serveur américain ou un serveur localisé et profiteront de leurs récompenses de donateurs indistinctement sur les deux serveurs.

Réactions (57)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Crowfall ?

13 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (19 évaluations | 0 critique)
6,3 / 10 - Prometteur