Jeff Kaplan : « nous avons lamentablement échoué » avec le Project Titan

Avant de prendre la tête de l'équipe de développement d'Overwatch, Jeff Kaplan dirigeait celle de Titan, le MMO annulé par Blizzard après y avoir investi 50 millions de dollars. Un abandon manifestement mal vécu par le designer qui concède avoir « lamentablement échoué ».

Jeff Kaplan : « nous avons lamentablement échoué » avec le Project Titan

Si Jeff Kaplan est aujourd'hui l'une des principales figures du développement d'Overwatch chez Blizzard, le designer était aussi l'un des principaux artisans de Titan, l'ébauche de MMO que Blizzard développait pour succéder à World of Warcraft avant d'abandonner le projet, faute de le juger au niveau de ses exigences.
Et manifestement, cette annulation n'a pas été bien vécue par Jeff Kaplan et son équipe. Dans le cadre d'un entretien accordé à GameSpot devant retracer le développement d'Overwatch, le designer revient sur l'abandon du MMO et concède avoir « horriblement échoué ».

« Nous avions une équipe vraiment incroyable travaillant sur Titan. Il y avait des individualités vraiment talentueuses, mais nous avons horriblement échoué, de toutes les façons possibles. Ça a été un échec de bout en bout. Ça a été dévastateur.
Nous avions une équipe venant d'horizon différents, d'autres sociétés ou interne à Blizzard, des personnes qui étaient habituées à travailler sur des jeux qui avaient bien fonctionné, comme World of Warcraft par exemple. Et se ramasser complétement comme nous l'avons fait est très difficiles, pour des gens qui jusque-là avaient été confrontés au succès. »
corum_splash.jpg

Si Jeff Kaplan ne détaille pas les raisons ayant conduit à l'abandon du projet Titan et ce qui « ne fonctionne pas » dans les mécaniques du MMO, il évoque surtout les conséquences de cette annulation et la pression subie par son équipe.

« La pression venait de toutes parts. Non pas que quiconque nous ait fait des reproches ouvertement, mais quand vous êtes habitués à bien faire et réussir... ces périodes suscitent une forme d'embarra. Ici, vous côtoyez les équipes de grands projets comme StarCraft, Heroes of the Storm, HearthStone, World of Warcraft, alors que vous, vous êtes juste assis sur les ruines fumantes d'un projet annulé [dont on murmure qu'il aurait couté 50 millions de dollars à Blizzard].
Personne n'a dit un mot, tout le monde était enclin à nous soutenir, mais il y avait inévitablement un embarra et nous pensions "nous devons prouver que nous méritons aussi d'être ici, nous pouvons aussi faire quelque-chose dont la société puisse être fière". C'était une période de grand doute et de grosse pression. Les équipes ont l'habitude d'être sous pression, mais pas de cette magnitude et ça a contribué à nous forger le caractère, de bien des façons. »
Pharah

Le lancement du projet d'Overwatch a ainsi été vu comme « une seconde chance » par Jeff Kaplan, sans qu'il ne précise pour autant si le shooter reprend aujourd'hui à son compte certains des concepts de feu Titan -- pour mémoire, Blizzard n'a jamais officiellement détaillé mécanismes de Titan, mais on sait néanmoins que le jeu se voulait un MMO d'action, plongeant le joueur dans un monde futuriste et articulé autour d'affrontements de guildes très dynamiques, qu'on pourrait percevoir comme autant de concepts qui ne sont pas totalement étrangers à ceux d'Overwatch et qu'on pourrait donc voir comme une version simplifiée de Titan.
Le designer précise néanmoins avoir été assailli par le doute et enclin à se remettre en question.

« Quand votre jeu le plus récent est un échec retentissant baptisé Titan, vous ne pouvez pas prendre la grosse tête ». « C'est une forme de crise de confiance et d'identité et vous commencez à vous demander "Ai-je perdu ma capacité à faire de bons jeux ?" ». (...)
« Je pense que plus plusieurs d'entre nous se sont posés cette question. Donc quand nous nous sommes attelés à Overwatch, il y avait des liens très étroits unissant l'équipe et nous avions à coeur de montrer au monde que nous n'allions pas échouer et que nous serions capables de faire quelque-chose de vraiment fun. »

À cette heure, on ignore encore à quel avenir est promis Overwatch et si le jeu rencontrera le succès escompté par Jeff Kaplan et par Blizzard (qui entend en faire une « licence » du niveau des précédentes du groupe). On retiendra néanmoins que le shooter suscite déjà un certain engouement en bêta et à l'inverse de Titan, il sera au moins bel et bien lancé en version commerciale -- le 24 mai prochain.

Réactions (163)


Que pensez-vous de Blizzard Next-Gen MMO ?

87 aiment, 165 pas.
Note moyenne : (269 évaluations | 0 critique)
3,8 / 10 - Médiocre