Il est pas frais mon MMORPG ?

Si le MMORPG s'inscrit dans la durée, nombreux sont les joueurs à mettre de coté un titre jugé trop ancien après sa fenêtre de lancement. Il reste à voir si le genre dispose effectivement d'une date limite de consommation.

Il est pas frais mon MMORPG ?

Souvent en quête de fraîcheur, le joueur de MMORPG est prompt à faire la queue devant chaque nouvel arrivage. L'attente peut-être écourtée en arrivant avec un peu d'avance, anticipant à tort ou à raison les qualités de la future marchandise. On en salive tellement que l'on va engloutir tout ce qui sera proposé, quitte à rester sur sa faim en fin de mois. Il faudra alors ronger son frein jusqu'à la prochaine livraison, à moins de s'installer tranquillement à table pour savourer le reste de la carte.

Cette histoire se répète depuis la nuit des temps pixelisés de manière persistante, et nombreux sont les joueurs à ne vouloir rater cette phase de découverte d'un MMORPG sous aucun prétexte. On est ainsi prêt à affronter les files d'attente, les accidents et autres inconvénients pour être parmi les premiers à découvrir un nouvel univers. Ces pionniers virtuels vont effacer une terra incognita, qui dévoilera ses secrets plus ou moins rapidement. Une communauté va se former, comptant dans ses rangs les membres les plus investis. Le quotidien va s'installer, la routine des mises à jour qui vont entretenir le monde. La flamme de départ va alors s'atténuer, pour mieux se conserver dans la durée ou au contraindre s'éteindre dans l'indifférence.

Un MMORPG bien conservé, ou presque

Signe d'une bonne conservation, la fréquence des mises à jour permet de vérifier les moyens et surtout l'ambition d'un studio pour son titre. Le lancement d'un MMORPG n'est que l'élan initial, la première pierre d'une construction s'enrichissant au fil des années. Pourtant, on ne compte plus le nombre de titres mal calibrés se retrouvant à bout de souffle dès les premières semaines. The Elder Scrolls Online a ainsi eu bien du mal à refondre son expérience vétéran, illustrant l'absence initiale d'une vision à long terme de ZeniMax Online au-delà de l'intrigue menant jusqu'à Molag Bal.

Vision du futur - Construction

Les erreurs du début n'empêchent pas un MMORPG de se redresser, à l'image de Star Wars The Old Republic -- bien aidé par le cinéma -- qui a puisé différents gameplay pour ses extensions avant de retourner à sa scénarisation. D'autres partent de plus bas pour grandir, à la taille d'un univers entier digne d'un Eve Online. Malgré de nombreux accros, le studio CCP ne cesse de peaufiner son MMORPG spatial, affichant aujourd'hui des graphismes bien actuels. L'extension Incarna montre que les erreurs ne sont pas irréversibles, à moins de laisser son jeu prendre la poussière.

Comme une odeur de hareng saur

L'essentiel est donc que le studio dispose d'une véritable vision pour son MMORPG, afin d'éviter un tâtonnement lui faisant perdre du temps et des joueurs. Après la sortie de la première extension de Guild Wars 2, le studio ArenaNet cherche encore sa direction et surtout son rythme de croisière. La saison du monde vivant -- évolution scénaristique du monde persistant -- doit assurer le relais jusqu'à la prochaine extension. Le pari de Guild Wars 2 est ainsi de renforcer son monde dynamique, mettant en partie de côté ses mécaniques de farm. Le risque de cette course en avant est cependant l'épuisement au fil des extensions à l'image du premier opus, avec l'érosion de la base des joueurs lassés de voir des dimensions du jeu négligées. Il faudra alors tenter de renouveler ses joueurs, enjeu difficile malgré le fait de rendre le jeu de base gratuit.

Les gorges de Viveclaire

On se retrouve ainsi avec des titres tel que Le Seigneur des Anneaux Online, toujours en évolution mais affichant des graphismes d'un autre temps en particulier dans ses premières régions. Le joueur devra parcourir bien des contrées de la Terre du Milieu avant de retrouver une certaine modernité, au-delà d'une ambiance belle et bien unique. Il faudra tous les moyens de Blizzard pour dépasser cette barrière de l'âge, avec un World of Warcraft vieillissant mais qui repousse à chaque fois ses concepts. Discerner parmi les MMORPG anciens celui qui est bien conservé, c'est avant tout une question de maturité loin d'être facile à discerner.

La maturité d'un MMORPG, une véritable conservation

Nous allons procéder à une étude de cas avec The Secret World. Sans refaire l'histoire, l'un des rares MMORPG contemporains n'a pas rencontré le succès escompté par son studio, permettant à son CEO de se tirer avec un délit d'initié et Funcom Montréal de fermer ses portes. Avec des moyens limités, les développeurs qui sont restés vont poursuivre la vision initiale, une histoire qui va se compter au fil des épisodes. De nouvelles mécaniques vont prolonger la progression, repoussant le contenu de haut niveau entre deux narrations.

Chronique secrète

Les ajouts successifs vont cependant entraîner une certaine dispersion, véritable perte de lisibilité pour de nombreux joueurs. Une refonte va alors complètement repenser le contenu de haut niveau, parvenant par le biais d'un système de défis à mettre sur le même plan l'ensemble du contenu du jeu. Les joueurs sont ainsi incités à parcourir régulièrement les différentes propositions, des quêtes aux affrontements entre joueurs en passant par les donjons et autres raids. Cette mise en forme va laisser plus de marge aux développeurs, alimentant ainsi ce système à chaque épisode dans le cadre d'une expérience globale et à la carte en fonction des goûts des joueurs.

L'expérience de jeu se voit ainsi complètement remodelée, bien loin de celle vécue à la sortie. The Secret World illustre parfaitement le cas d'un MMORPG parvenu à maturité, profondément riche et intéressant mais dont la date de fraîcheur est dépassée. On revient rarement sur un jeu que l'on quitte, passant souvent à côté de l'essentiel dans le cas d'un genre qui s'embellit avec le temps. Et pour jauger la fraîcheur d'un MMORPG, la communauté active reste le meilleur discernement, la même qui vous entraînera dans de nombreuses aventures si vous lui laissez le temps. Alors, il est frais votre MMORPG ?

Réactions (107)